Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

Je suis presque une geekette... Sauf pour le shopping

J'aime les ordis et le ouèbe.

J'aime le shopping.

Mais pas concilier les deux

 

Je reste old school sur mes achats.

 

Sauf pour quelques articles qui ne nécessitent ni appréciation qualitative (touche le tissu, touche) ni essayage.

Genre des bouquins. C'est vraiment pratique. Tu n'as pas à faire toutes les librairies pour trouver l'édition 1975 de "l'être et le fainéant" de Jean-Paul Sartrouville que ton héritier te réclame la veille pour le lendemain parce qu'il a 15 fiches de lecture à faire dessus.

 

Parce que j'aime la modernitude, j'ai quand même essayé les achats sur internet du joli tee-shirt sur la photo qui tombe bien sur la jolie fille avec les chweus qui ondulent au vent.


Au final, le tee-shirt, il était joli jusqu'à mes genoux parce que j'oubliais que la jolie fille qui elle l'avait au nombril faisait 30 ou 40 cms de plus que moi.

Sans parler de la couleur, de la coupe ou du tissu qui n'était pas tout à fait ceux que j'esperais. 

Ou le fait qu'il faut attendre le fameux délai de livraison et ensuite aller retirer le colis à la Poste qui est l'antichambre de l'enfer ;  ou à la mercerie "mon joli pull en crochet" qui est aussi l'antichambre de l'enfer, la tenancière, ancienne baba cool revenue depuis peu du Larzac, étant complètement désorganisée et mettant environ deux heures à retrouver votre ensemble guépière-string commandé pour détourner votre mari de Champs-Elysées le samedi soir.

Quand vous n'êtes pas obligée de le retourner, le fameux ensemble, parce qu'on vous a livré une taille 44 alors que vous faites un 38 (ou l'inverse)

A ce qui précède, vous l'avez peut-être compris, je n'ai pas souvent eu de satisfaction 100 % en ouvrant le paquet d'un achat fait par correspondance.

Je préfère nettement voir ce que j'achète en direct live dans la plupart des cas. Surtout pour les grosses pièces du style ameublement.


Et même pour l'électroménager. Une télé est une télé.. Mais rien à faire, je préfère toucher la bête et lui regarder les dents avant de l'acheter  (mon côté maquignon sans doute)

 

On m'a déjà dit "mais tu pourrais aller voir ce que tu veux en magasin, et ensuite le commander sur le net". Certes. Mais quel intérêt dans ce cas de cumuler les inconvénients des DEUX méthodes ?

Je le reconnais, j'ai la chance d'habiter Paris ET de travailler à côté d'un centre commercial. Ce qui fait que la fanfreluche est (malheureusement) quasiment à portée d'escarpins. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Dans ce cas, internet est l'ami des fashionistas isolées.

J'attends pour ma part les premiers catalogues 3D qui permettront peut-être enfin une vision plus précise des emplettes où l'on souhaite engloutir le salaire durement acquis au cours des mois précédents.

 Mais pour l'instant c'est encore de la science fiction..


Quoi que. On peut toujours rêver : à quand "ce catalogue n'est pas un catalogue, c'est une révolution...." ?

shopping-internet.jpg


 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : vente sur internet, achats, shopping, vpc | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/08/2010

Le No Shopping Month à mi-parcours

 

Je suis fière, plus que fière, comme une montgolfière carrément.


Car à part quelques minimes accros dus à des vêtements bradés pour moins cher que gratuit en fin de soldes (on ne donnera pas de noms, on ne balance pas ici, c'est pas le style de la maison), toutes celles qui se sont engagées dans le No Shopping Month tiennent le coup pour le moment.


 

Pour ma part, rien, nada, nib, queudchie depuis 15 jours. Voire même trois semaines puisque ma diète a commencé la dernière semaine de juillet à l'insu de mon plein gré, ne trouvant rien à mon goût pour vêtir ma brillantitude. A part l'alimentaire et quelques chèques pour soins médicaux, c'est l'abstinence totale.


Bon, je commence à lorgner sur les vitrines avec la carte bleue qui frétille, mais bon gré, mal gré, je résiste vaillamment. En évitant les tentations du style rentrer dans un magasin ou surfer sur un site marchand. Je suis d'autant plus courageuse (je me jette des pétales) que je traverse un centre commercial pour aller manger tous les midis.


J'espère bien avoir quelques sous de côtés à la fin du mois.


Je rappelle que le No Shopping Month c'est s'abstenir de tout ce qui est superflu : vêtements, cosmétiques, gadgets, déco, meubles, électroménager, appareils hi-fi et high tech pendant un mois.


Ne comptent pas dans ce défi :

  • l'alimentation,
  • l'hygiène et la santé,
  • l'entretien,
  • tout ce qui concerne les enfants,
  • le remplacement des cosmétiques d'usage courant (crême de jour habituelle terminée, mascara desséché),
  • et la catastrophe technologique imprévue : télé, frigo ou SURTOUT ordi qui lâche.


Participent et, donc, tiennent le coup vaillamment pour le moment..


Requia, Sandra, Alexa, Loupy, Sandrine Camus, Virginie B, Papillotte, Angie, Cathy Ciel , Frieda , Shalima, Zalapabelle, MarjolieMaman, e-zabel, Carole, Evy, Joelle Eddie et Babeth qui elle fait no shopping month depuis 6 mois au Rwanda, où il n'y a pas grand chose à acheter, malheureusement.


Courage les filles on va y arriver !! Et le 01 septembre, qui va pouvoir faire du lèche-vitrine en toute impunité, hein ? Qui ?


C'eeeeeeest nouuuuuuus..


Tu me diras, faire des économies pour tout claquer après, c'est pas super-fufutte non plus..


Je me demande si je ne vais pas prolonger l'expérience un mois de plus finalement.. De toutes manières, avec mes deux extensions et leurs études ultra-VIP qui coutent deux reins, j'ai peur de ne pas avoir le choix..


A défaut de vendre mon corps au plus offrant (non ne dites rien, je ne veux pas entendre "le plus offrant ça va être genre 2 euros") Il faut donc que je me vende au grand capital.

 

Les sponsors, c'est quand vous voulez.


Comment ça, "même pas en rêve, Germaine".. ?

 

No%20Shopping%20Month%20Small.jpg

 

Jegoun nu

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : shopping, mois d'août | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/08/2010

Le No Shopping Month


Oui, ok, je fais un titre en anglais pour faire plus mieux bien.. On peut dire aussi le "mois sans achats"


Tout est parti d'une constatation : vous en avez certainement fait l'amère expérience, septembre est un mois douloureux pour le portefeuille. Il faut mettre l'année sur les rails et payer tout en même temps surtout quand on a des chères têtes blondes (dans les deux sens du terme)


Il n'est donc pas aberrant de penser à mettre un peu de sous de côtés pour éviter qu'à la fin de l'été la cigale se trouvat fort démunie comme aurait aimé le narrer la Fontaine.


Et pourquoi pas au mois d'août ? Pour ceux qui ne sont pas en vacances, les soldes sont finies, il n'est pas encore temps d'investir dans les collections automne-hiver, et pour le reste, on peut attendre un peu, ou finalement, en réfléchissant bien, peut-être s'en passer définitivement..


J'ai donc décidé de me lancer dans un mois sans achats.


Et apparemment.... L'idée fait son chemin. Ont déjà décidé de me rejoindre dans ma tentative, les courageuses


Requia, Sandra, Alexa, Loupy, Sandrine Camus, Virginie B Papillotte et Angie..

Et les demi-courageuses (elles se sont engagées sur 15 jours)

Cathy Ciel , Frieda et Shalima


Qu'allons nous faire ? Nous allons donc renoncer à tout ce qui est superflu : vêtements, cosmétiques, gadgets, déco, meubles, électroménager, appareils hi-fi et high tech pendant un mois.


Ne comptent pas évidemment dans ce défi :

  • l'alimentation,
  • l'hygiène et la santé,
  • l'entretien,
  • tout ce qui concerne les enfants, sauf gadgets inutiles, ou 300ème tee-shirt rose à pois mauve
  • le remplacement des cosmétiques d'usage courant (crême de jour habituelle terminée, mascara desséché),
  • et la catastrophe technologique imprévue : télé, frigo ou SURTOUT ordi qui lâche. On ne peut décemment pas condamner une geekette à se passer d'ordi. C'est inhumain. En revanche l'Iphone 4 attendra.. plus tard.


Pour ma part, j'ai commencé le 1er août et je tenterais de résister jusqu'au 31 compris. Avec le soutien de mes copines et vice-versa.


Oui, car à plusieurs, c'est mieux. On va pouvoir se motiver à résister à la tentation..


J'espère pouvoir faire un point régulier sur cette opération. Et un bilan à la fin du mois ! Je tenterai même de faire une bannière à mettre sur son blog (si on veut) d'ici quelques jours.


Attention, je ne prétends pas d'un seul coup d'un seul me transformer en moine bouddhiste, simplement me passer du non-essentiel pendant un petit mois, histoire de voir ...


Nous ne sommes pas non plus des ayatollahs de l'interdiction d'achat. Encore une fois c'est plus pour le défi perso, pour le portefeuille et aussi pour le fun !! On craque ?? Pas bien grave.. On fera mieux la semaine prochaine



Si vous aussi, vous voulez tentez l'aventure, rien de plus facile, signalez-vous et hop, vous êtes engagées dans la légion des rebelles de l'achat ! Suivez-nous ici ou sur twitter !


Et allez, un petit mois sans achats superflus, c'est pas si dur. Pensez au plaisir renouvelé de vous offrir LE petit (ou plus gros) truc qui égayera votre rentrée début septembre sans que votre banquier vous fasse les gros yeux !!

 

Alors, on se lance ??


carte de crédit.jpg

 

Edit : et puisque la question et soulevée pour les livres / journaux / loisirs / restaus / cinés ...

C'est vous qui voyez.

Moi je vais juste essayer de faire attention de ce côté là aussi. Mais sans me priver de tout non plus. Sur Paris entre pléthore de bibliothèques municipales et loisirs gratuits à foison du style Paris Plage ou festivals d'été, c'est facile. Je reconnais que c'est moins évident ailleurs. De toute manière, mon loisir principal étant de passer ma vie sur mon ordi, ça va pas trop me changer non plus..

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (63) | Tags : achats, shopping, août, rentrée, économies | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/08/2008

Fan du Shopping ou Camée du Shopping

Une petite note ce soir sur un sujet totalement futile donc rigoureusement indispensable...

Qui m'a été inspirée par le journal intellectuel et influenceur de référence, que même BHL consulte avant d'écrire ses livres : VOICI.

Comme toutes les filles le savent ils y a plusieurs sorte de shoppeuses et degrés dans la shopping-addiction :

  • Les quelques excentriques sociopathes qui détestent
  • Les niouininon qui shoppent par nécessité uniquement
  • Les shoppeuses-plaisir qui aiment faire les magasins, et pas seulement par besoin
  • Et enfin les addicts qui se shootent à l'achat compulsif

Avec, à l'intérieur de ces 4 grandes catégories diverses graduations de comportements sur lesquels je ne m'étendrais pas ici...

Sauf sur la catégorie des shopping-addicts qui se diviserait en deux catégories principales

  • Les luxes-lovers qui se sentent valorisées par l'achat d'un objet cher, voire d'une pièce unique avec laquelle elles affirment leur désir d'appartenance à une catégorie sociale élevée - ou branchée - ou les deux. En clair qui s'achète nt un truc cher pour se la péter un max.
  • Et les vraies droguées, celles à qui rentrer dans un magasin et acquérir un truc provoquent un shoot d'adrénaline qui devient rapidement une addiction.

 

Moi, très franchement, j'appartiens à la catégorie des luxes-lovers quand mes moyens me le permettent : de temps en temps j'aime me la péter un max avec un accessoire qui coute un demi-bras, voire un bras complet...

Mais c'est plus pour faire parler les jaloux et parce que j'aime bien les belles choses que pour affirmer une suprématie sociale dont je me contrecogne comme d'une déclaration de Sarkozy.

J'aime surtout les beaux sacs, les beaux vêtements, les parfums qui sentent vachement bon, le maquillage qui fait de jolis yeux et les lunettes de soleil de lussque.

Accessoirement, si je peux m'offrir une petite séance de spa avec le massage qui va bien, c'est pas mal aussi.

 

Pour le reste, la technologie, moi je veux juste des trucs simples : une télé qui donne des images et du son, un téléphone qui sert à téléphoner, un ordinateur qui va a peu près vite et qui marche PAS COMME CE P... DE M... DE B... de Dell qui est tout neuf et qui refuse toute négociation...

La voiture, du moment que ça roule, je m'en fiche.

Et la maison, on fait ce qu'on peut au fur et à mesure. J'aime bien les choses simples, jolies et pratiques.

Donc, vous voyez, je ne suis pas si snob que ça...

Et vous alors, c'est quoi votre degré de shopping- addiction ??


Accro-du-shopping.jpg

En parlant de shopping-addiction, vous pouvez être l'heureux propriétaire d'un objet parfumé et luxueux, sans dépense extravagante, juste en participant au concours à Manu ouvert depuis ce week-end !

http://lespenseesdemanu.hautetfort.com/archive/2008/08/22...

 

20:19 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : shopping | |  Facebook | |  Imprimer | |