Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2009

Les Pipeuleries A Manu... Et aux Keupines aussi


Parce qu'il n'y a pas que Voici qui trouve des potins. Nous aussi nous avons une vie pipeulesque intense et des ragots, on peut en ressortir à la pelle..

La preuve...


  • Ragot de ma coiffeuse - et les coiffeuses sont une source totalement fiable, tout le monde le sait. La fille d'une de ses clientes était stagiaire sur le tournage des Bronzés 3. Elle a pu constater que Clavier est un type imbuvable. Il n'adressait la parole à personne. Même pas à ses ex-collègues du Splendid. Et alors que tout le monde partageait un hôtel local sur le tournage, il avait pris le parti de réserver dans un palace plus loin... et tout seul. Que Clavier soit un type puant n'étonnera en fait personne je pense. On s'en doutait un peu. Etonnant quand même comme les gens peuvent changer. Quand on pense que Clavier, dans les années 70 allait assister aux meetings d'extrême-gauche à mobylette, on mesure la faculté d'évolution et d'adaptation de la race humaine....


  • Ragot de Cathy pour continuer sur l'équipe du Splendid : elle a failli écraser Jugnot à la Gare de Lyon... Bravo Cathy, grâce à ta maîtrise du véhicule on a évité un drame national. En revanche, on évitera pas les mauvais films qu'il va continuer à réaliser.. Finalement tu aurais du appuyer sur le champignon...


  • Ragot Sonia Rykiel de mon fils (qui était je le rappelle dans le staff d'organisation de la soirée de l'année, la source est donc totalement fiable) : deux semi-pipeules, Omar Harfouch et Vincent McDoom ont tout fait pour se faire photographier sur le tapis rouge. Intraitable, le service de presse n'a rien voulu savoir, prestige de la soirée oblige. Après quelques négociations, on les a quand même laissés rentrer mais pas accéder au carré VIP.. Il ont du se contenter de la salle "commune" avec le bas peuple.. Et si vous voulez vraiment vérifier que je ne raconte pas n'importe quoi, l'info a été reprise par "Gala"..


  • Ragot de Manu. Et c'est du lourd, attention réééééévéééélation... Je suis sortie avec un des musiciens du défunt groupe Téléphone. Je vous laisse faire des suppositions sur lequel. Non ce n'est pas la fille. Et oui, nous étions très jeunes tous les deux et il n'était pas encore connu. Et bon, ok, ça a duré deux jours. Mais quand même, j'ai roulé du patin avec un pipeule, ça compte..


  • Ragot de Lili. Qui travaille dans un magasin d'une célèbre marque de jeux et loisirs créatifs. Qu'on ne nommera pas ici à moins qu'ils me sponsorisent (je suis vénale). Elle a donc vu passer un certain nombre de pipeules avant Noël. Sauf que.. les pipeules ne sont pas toujours reconnaissables. Comme ce semi-clochard qu'elle a suivi partout de peur qu'il ne pique des trucs avant qu'on finisse par lui dire qu'il s'agissait de... Benjamin Biolay.. Et alors ? Biolay il peut être kleptomane, non ?


  • Ragot de Manu. Et c'est re-du lourd. Parce que là je fais dans le pipeule mort et international. Invitée par la mère d'une copine à mon fils qui travaillait au service de presse Chanel, j'ai eu la chance d'assister à un des défilés haute-couture de la marque. En compagnie de plein de pipeules, bien sur. Debout dans une allée (évidemment j'avais pas de place assise, je n'étais que la pique-assiette de service), un grand type me passe à côté et m'écrabouille littéralement le pied. Furax je me retourne vers lui pour le couvrir de mots doux du type "petite bite" ou "espèce de larve baveuse" quand je m'aperçois que je m'apprête à éructer sous le nez de ... Mickael Hutchence, le chanteur d'INXS. Aujourd'hui un peu oublié mais à l'époque, énorme star, présent pour voir défiler sa petite amie du moment, le mannequin Héléna Christiensen. Et bien figurez-vous qu'il s'est platement excusé de façon charmante. Je ne me suis plus jamais lavé le pied depuis. Quant à lui, il a malheureusement mal fini, pendu dans sa chambre d'hôtel. Triste.

 

 

hutchence1.jpg


  • Ragots d'Océane : qui a une vie pipeulesque très remplie. Car elle a successivement roulé une pelle à Rachid Taha, refusé d'en rouler une à Patrick Timsit et surtout refusé également de céder la dernière paire d'un modèle de chaussures très recherché à Daniella Lumbroso qui tentait de faire valoir son statut de célébrité télévisuelle. Enfin célébrité, c'est vite dit.. On recherche encore les quelques rares téléspectateurs ayant visionné sa dernière émission pour les mettre sous cloche. En revanche, Angélita, elle n'a pas refusé d'embrasser Vincent Moscato. Connaissant sa légendaire passion pour le rugby ça n'a rien d'étonnant. Moi-même j'embrasserais volontiers un ou deux rugbymen si on me le proposait.. Le problème c'est qu'on ne me le propose pas..


  • Ragots vintage,
    • de Manu d'abord : mon grand-père qui était donc photographe de plateau (j'en ai déjà parlé) à travaillé, entre autres, sur le film "La Traversée de Paris" (la plupart de photos du film que vous pouvoir voir de temps à autres sont de lui). Il avait gardé un très mauvais souvenir du film car il était littéralement terrorisé par Gabin qui se comportait en despote autoritaire sur le plateau. Ce qui n'étonnera personne, Gabin étant particulièrement réputé pour son mauvais caractère et ses colères apocalyptiques. En revanche, Bourvil, qui partageait la vedette du film avec Gabin était parvenu à adoucir l'atmosphère par sa gentillesse et ses attentions envers toute l'équipe. Ce qui n'étonnera personne non plus.
img0078.jpg
Mon grand-père (beau gosse, non ?)
traversee.jpg

 

 

    • d'Olympe ensuite une fois qui s'est trouvée petite à cote de Jean Nohain. Visiblement ça l'a inspiré car il est parti en disant "faut que j'aille chez le coiffeur". Pour les jeunes générations qui ne savent pas qui était Jean Nohain c'est le monsieur chauve que l'on voit dans les vieilles émissions tévé des années 50/60 et qui parle très vite. C'était un animateur très coté à l'époque. Un genre de Michel Drucker mais qui aurait pris des amphétamines, si vous voyez ce que je veux dire..


  • Ragot d'e-zabel qui a eu l'honneur et l'avantage de faire... L'école des fans.. A 10 ans .. En jouant de l'accordéon. Elle refuse obstinément de montrer les images sauf très forte contrepartie monétaire. Je vous propose de lancer une souscription afin de réunir assez d'argent pour qu'on puisse voir enfin ce document impérissable qui promet d'être un monument de la culture française..


  • Enfin, la championne toutes catégories du ragot pipeule, c'est quand même Carole. J'en ai pris un parmi ceux qu'elle proposait sur son blog  :Sigourney Weaver a débarqué à son boulot le jour de son anniversaire. La grande classe. Un 26 mai, elle est venue comme spectactrice voir de la danse tsigane. L'hallucination quand même de voir débarquer une star américaine qui n'a pas fait sa star d'ailleurs. Elle a même payé son billet. Carole a réussi à lui dire trois mots, elle était très timide à l'époque. Tu parles, qui n'aurais pas été timide.. C'est normal... Et si vous voulez découvrir tous les autres ragots de Carole c'est LA

27/12/2009

Sois belle et meurs..

Ordinairement, je ne m'épanche pas sur le décès ou la maladie des people. Les médias s'en chargent - et largement -

Il n'y a qu'à voir le flot d'informations à chaque écart de température de Johnny ou sur l'emplacement supposé du caveau de Mikael Jackson.


Mais quelque chose a retenu mon attention dans le décès de Brittany Murphy actrice de second plan qui, depuis une apparition dans le film Sin City, n'avait plus fait grand chose.

A 32 ans, ses dernières photos montraient un visage triste déjà figé par la chirurgie esthétique et une maigreur probablement liée à l'anorexie, à la drogue, ou aux deux.

Pour tenter de rester, encore et toujours, jeune. Jeune et à la fameuse taille 0 qui obsède toutes les comédiennes.

C'est vrai que pour une actrice 32 ans, c'est déjà le début de la fin. D'autres jolies jeunes et minces, toujours plus minces jeunes filles vous poussent déjà vers la sortie.


L'industrie cinématographique est amatrice de chair fraîche. Autant les acteurs masculins trouvent toujours de beaux rôles à 40, 50, voire 60 ans, autant il y a peu de rôles pour les femmes mûres, si talentueuses soient-elles.

Pour une Meryl Streep, une Glenn Close, une Susan Sarandon, ou une Sigourney Weaver, voire une Catherine Deneuve chez nous  qui tournent encore à un âge respectable, combien de jeunes actrices autrefois adulées, sont aujourd'hui tombées dans l'oubli complet.

Citez-moi une ou deux jeunes comédiennes qui faisaient la couverture de tous les magazines il y a cinq ou dix ans...

J'en suis quasi-incapable.


Oui, la femme au cinéma doit être belle et fraîche, éternellement. La caméra ne supporterait-elle pas les rides aux féminin alors qu'elle rend hommage aux tempes grisonnantes de George Clooney ?

C'est profondément injuste, et destructeur pour les actrices et toutes celles qui les prennent comme modèles et qui se lancent dans une course à l'éternelle jeunesse, perdue d'avance.


Pire, la femme de 40/50 n'existe carrément plus dans les médias, le cinéma et la publicité. A part pour vanter les mérites du lifting super liftant extra strong au collagène hyaluronique.

On se retrouve ainsi avec des couples improbables formés d'un vieux beau et d'une jeune tourterelle qui pourrait être sa fille. Et tout le monde semble trouver ça parfaitement normal. En revanche qu'une Madonna s'avise de prendre un jeune amant, et c'est le tollé général immédiatement.

Je ne dis pas que c'est bien. Je pense juste que ça devrait marcher dans les deux sens.

Je n'ai rien contre les jeunes et jolies actrices, bien au contraire. C'est toujours agréable a regarder. J'aimerais simplement que l'industrie du spectacle soit plus respectueuse de l'image de la femme de 7 à 77 ans.

Ce sera peut-être le cas un jour. Mais pour l'heure il est déjà trop tard pour Brittany Murphy.

SinCityBrittanyMurphy-.jpg