Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2011

Anatomie du stage

Mes différents patrons ont eu la folie de me payer des formations diverses et variées pendant de longues années.

Dont encore une la semaine dernière. 

Certaines ennuyeuses, certaines utiles, d'autres totalement superfétatoires, dont le seul intérêt était de passer une journée aux frais de la princesse, à dormir sur une chaise, voire à twitter en douce sous la table. 

Et à observer mes co-compagnons d'apprentissage.

Bizarrement, dans cet échantillon concentré des caractères humains on retrouve toujours un peu les mêmes archétypes. Est-ce à cause du lieu clos, de l'effet de groupe et des conditions particulières ? 

Va savoir, Charles. 

Joue donc avec moi et dis-nous si tu retrouves tes copains au milieu de ces quelques personnages croisés régulièrement.

 

La psychosée : désolée mes soeurs mais j'ai plutôt rencontré des femmes  pour ce type de "personnage". Celle qui confond stage et psychothérapie. Déteste en vrac son boss, son mec, son poisson rouge et à un léger problème de communication avec ses collègues. Finit par lâcher qu'elle a un "petit souci" avec sa maman et fond en larmes à la fin de la journée. Voire finit en crise de nerf et évacuée par le SAMU.

 

L'introverti ou le timide : ne décroche pas un mot. Rougit quand on lui demande de prendre la parole. S'évanouit dans les jeux de rôle. Et finit par murmurer "c'était super le stage, ça m'a beaucoup aidé"

 

Le suiviste : est toujours d'accord, tout le temps, avec tout le monde. Hoche de la tête en permanence. Et quand on lui demande son avis, déclare "comme mon voisin"

 

La râleuse : grommelle en arrivant. Le stage lui rallonge son trajet. De toutes façons elle n'avait rien demandé. En tous cas pas ce stage. La salle est trop froide. Puis trop chaude. La pause café est trop courte. Au déjeuner de midi, il n'y a que des trucs qu'elle n'aime pas. Est-ce qu'on peut finir tôt parce que vous comprenez, j'ai un quart d'heure de plus que d'habitude. Les stylos fournis ne marchent pas. Sa chaise est dure. En aparté, la formatrice est nulle. La prochaine fois je ne viens pas. Manque de bol pour tous, comme les impôts, la peste et le choléra, elle revient à chaque fois.

 

L'étourdi : arrive en retard. Son téléphone est déchargé il n'a pas pu prévenir. Il a cru que le stage était Rue Paul Pierre au lieu de Rue Pierre Paul. N'a ni stylo, ni papier. Se rend compte finalement qu'il assiste au mauvais module du stage. Et que son groupe était prévu le lendemain. Fait perdre deux heures à tout le monde.

 

Le boulet : ne comprend rien. Jamais. Ou alors en décalé. Deux heures après tout le monde. On est obligé de tout réexpliquer en permanence pour lui. Jusqu'à ce que la formatrice excédée jette l'éponge et le laisse se débrouiller. C'est là qu'il envahit ses collègues. Qui finissent par l'enfermer dans les toilettes à la première occasion.

 

L'absente ou la Bob Marley : est donc... absente ou plane. Fatiguée, non concernée ou totalement stone, elle au moins ne dérange personne. Sauf quand elle tombe de sa chaise parce qu'elle s'est endormie.

 

Le stressé surbooké : arrive en courant. Gigote en permanence. A des tics. Répond aux questions en hurlant. Casse son stylo ou tapote son bloc note avec en permanence. Consulte son téléphone toutes les 3 secondes. Sors de la salle tous les quart d'heures pour répondre aux appels ou parce qu'il a un mail urgent à envoyer. Est hystérique à 16 h parce qu'il a calé un rendez-vous important après le stage et qu'il va être en retard. Part en courant. Oublie la moitié de ses affaires. Revient en courant. Loupe son rendez-vous important. Est hystérique le lendemain du coup. Crispe tellement tout le groupe qu'il finit en burn out général.

 

L'anti-tout : fait généralement équipe avec la râleuse. A eux deux ils peuvent rendre fous un groupe de moines tibétains. Il est pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour. Systématiquement, quelque soit le sujet.

 

Le bon élève : cire-pompes déjà à l'école, il continue au bureau et avec la formatrice. Tout ce qu'elle explique est formidable. Il est toujours d'accord avec elle. Il opine du bonnet à toutes les explications et est volontaire pour réexpliquer à ses compagnons puisque LUI a tout suivi du début à la fin. S'assied à côté de la formatrice à table et boit ses moindres paroles. Avantage, vous pouvez éviter d'écrire et recopier ses notes a postériori puisqu'il a TOUT consigné jusqu'à la moindre virgule.

 

La moi-je : Sait tout mieux que tout le monde, a réponse à tout, tout le temps, 5 secondes avant tout le monde. Explique même son métier à la formatrice. En profite pour truster la parole et la conversation. Et pour raconter sa vie, son oeuvre, et étaler sa science. Monopolise l'attention, place des vannes, rit fort, se donne en spectacle. Se fait recadrer par la formatrice. Se calme douze minutes. Puis recommence. Exaspérante, mais on revient la chercher quand même pour regonfler l'ambiance quand tout le monde pique un somme après le déjeuner. 

Votre serviteuse étant une excellent représentante de cette dernière catégorie.

Mouahahaahhha

formation3.jpg&h=256&w=600&zc=1

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : stage, formation, caractères | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/10/2011

Personal webmelon

Faire un stage de formation sur l'organisation personnelle.

Lors du tour de table, annoncer que votre loisir favori est le web et les réseaux sociaux.


Répondre aux demandes d'explication de ces univers mystérieux de la part des participants.

 

 

Faire une brillante démonstration sur la différence entre un blog et une page facebook.

 

  

S'entendre dire "mais madame, vous êtes faite pour être community manager, voire faire de la stratégie web" par la consultante-formatrice.

Qui prend mon adresse mail pour que je la briefe sur le lancement de la page Facebook de sa boite.

Bon.

Il serait peut-être temps que je songe à ma reconversion.

Il y a bien une mamie DJ (qui marche très fort d'ailleurs)

Photo-mamy-rock-3.jpg


Je peux faire mamie CM.

Je prends un congé sabbatique et j'y réfléchis ?

 

NB Il y en a deux autres qui devraient peut-être penser à leur reconversion

imagefromurl?size=medium&url=http%3A%2F%2Flockerz.com%2Fs%2F146565884

 

Affichage de la Freebox sur le débat Hollande-Aubry

Heu......