Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2012

Avec l'automone, les pipeuleries sont de retour

C'est lundi, Francis Cabrel sort un album de reprises de Bob Dylan, c'est bientôt le changement d'heure, les fêtes de fin d'année et le tiers provisionnel. 

Autant de raisons de se faire sauter le caisson immédiatement car rien, vraiment rien ne nous raccroche à cette vie triste et sans perspectives.

Sauf peut-être les avanies de nos pipeules préférés qui, eux, ont tout. Mais s'emmerdent quand même, et parfois plus que nous.

C'est jouissif de voir quelqu'un de beau, intelligent et talentueux se faire plaquer ou prendre 10 kilos, non ? 

Si, avoue-le.

C'est pourquoi je me dévoue pour répandre un peu de joie dans ton coeur et t'envoyer ces quelques pipeuleries pour la rentrée car, en plus, ça faisait un petit moment que je n'avais plus sévi dans ce domaine.

 

Sors ton mouchoir jeune fille, un beau gosse s'est retiré du marché. En fin de semaine dernière, Justin Timberlake a épousé sa fiancée de longue date, Jessica Biel lors d'une cérémonie ultra-privée et ultra-discrète dans le sud de l'Italie, au château Borgo Egnazia, à Fasano. Le jour exact du mariage n'est même pas divulgué. On suppose que la cérémonie s'est tenue vendredi dernier. "C'est vraiment fantastique de s'être mariés. Nous avons vécu un moment vraiment spécial entouré de notre famille et de nos amis," ont-ils déclaré au magazine "People" .... Bon, tu peux aussi modérer tes pleurs. 1/ On connait la perennité d'un mariage pipeule. De un à cinq ans en moyenne. Compte tenu de la réputation de chaud lapin du jeune homme, on devrait le retrouver sur le marché assez rapidement. 2/ Permets-moi un peu de personal branling, je l'ai vu de près. Et bien.... Bof. C'est le genre de type qui est plus photogénique que très beau dans la vraie vie. C'est à dire que tu regardes l'écran de contrôle pendant qu'il est interviewé tu fais "Aaaaaah ouaaiiiiis" et tu le vois passer à 50 cms de toi et tu fais "Aaaaaah ouaiiiiis" mais deux tons plus bas. Et avec une moue déçue. Désolée de ruiner tes rêves, mais de temps à autres, IL FAUT révéler la vérité.


Autre beau gosse potentiellement hors-circuit, Ashton Kutcher. Et là la concurrence est vraiment rude puisque sa chérie n'est autre que Mila Kunis, qui a été récemment élue "femme la plus sexy du monde" par le magazine Esquire. Le couple, longtemps discret, ne se cache plus et songerait même à passer à la vitesse supérieure en convolant lui aussi. Les deux tourtereaux se connaissent depuis longtemps, à défaut d'avoir été ensemble très longtemps. Puisqu'ils ont été partenaires plusieurs années dans la série "That 70's show" avant de récemment tomber dans les bras l'un de l'autre. Petit problème, la future-ex d'Ashton, Demi Moore est apparemment quelque peu réticente à signer les papiers du divorce. Elle est gravement déprimée, a du mal à tirer un trait sur son mariage et à passer à autre chose. À moins qu’il n’y ait pas besoin d’officialiser un quelconque divorce... C’est l’hypothèse récemment défendue par Mila Kunis. L’actrice a déclaré au site Entertainmentwise.com que Demi Moore et Ashton Kutcher n’avaient jamais été officiellement mariés et que leur union était purement symbolique. Info ou intox ?

 

Sinon, pour te consoler, si tu aimes les petits formats, Daniel Radcliffe vient lui de se séparer de sa girlfriend. Il est donc célibataire pour l'instant. En lui criant "stupeflix" il devrait tomber dans tes bras directement. Enfin tu peux toujours tenter. Et si tu aimes les hommes un peu plus mûrs, Russell Crowe, THE gladiateur, vient de divorcer aussi. Mais il faut apprécier la bière, le rugby et les virées entre potes.

 

Carnet rose : la chanteuse Adèle vient d'accoucher d'un petit garçon. Les heureux parents, la chanteuse, dont c'est le premier enfant et son compagnon  Simon Konecki, déjà papa d'une petite fille, restent eux aussi ultra-discrets sur la naissance. Ils n'ont rien annoncé officiellement, l'info vient d'un de leurs proches. On ne sait pas du coup si la chanteuse sera présente demain à la première Londonienne du nouveau James Bond, Skyfall, dont elle chante le générique. Mais on lui souhaite beaucoup de bonheur et de layette pour les mois à venir.

 

Karl Lagerfeld adore la provoc' . Et dégommer la terre entière. Peut-être un peu trop.  Il vient de déclarer que François Hollande était un "imbécile" dans le Marie-Claire espagnol. Et de se justifier hier soir au JT de France 2. Ce qui m'étonne personnellement (et en concertation avec moi-même) c'est que personne ne lui claque jamais le bec. Ce serait tellement facile entre "vieux crouton ridicule" (il a 79 ans) "regarde ton look, papi", "atterris un peu, baron rouge (fine allusion à la guerre de 14)"  ou "c'est moche, l'Alzheimer". Le respect dû aux personnes âgées, je suppose. Ok, Karl est un type ultra-créatif et toujours en avance d'une tendance même à son âge. Mais parfois, il décroche un peu de la réalité et il dérape, tout de même. Ceci dit, hormis sa tendance à sabrer la terre entière et à détester les gens un peu enrobés - rappelons qu'il est lui-même un ex-grassouillet - Karl L. est un monsieur assez, voire très spirituel et amusant. Qu'il fasse des fringues assez sublimes et que tous les gens qui bossent avec lui s'accordent pour dire qu'il est dur professionnellement mais terriblement généreux et humain, expliquerait sans doute en outre qu'on le laisse tranquille. Quant à traiter François Hollande d'imbécile, peut-être que le fait que Valouche ne s'habille pas en Chanel pourrait constituer un début d'explication. Karl est généreux, mais pas totalement désintéressé, non plus.


Noir désir.... De bagarre ? Un livre à paraître crée la polémique. Son auteur affirme avoir recueilli les confidences du batteur du groupe, Denis Barthe, qui décrit Bertrand Cantat comme un un égocentrique forcéné,  fuyant ses responsabilités, notamment dans la mort de Marie Trintignant et le suicide de sa femme, et accusant les autres de vouloir profiter de sa notoriété. Denis Barthe a publié un communiqué depuis, niant ces propos. Denis Besse, l'auteur, maintient pourtant. On se souvient qu'en novembre 2010, le guitariste Serge Teyssot-Gay avait déjà annoncé qu'il quittait le groupe suite à des "désaccords émotionnels, humains et musicaux" et évoquait un "sentiment d'indécence". Le lendemain, le batteur, Denis Barthe, officialisait la séparation. Le groupe offrait néanmoins un best-of et un dernier titre à ses fans, une reprise de "Aucun express" d'Alain Bashung.  Les membres du groupe avaient cependant apporté leur soutien sans faille à Cantat lors de la tragédie de Vilnius, son procès et son emprisonnement. Les choses avaient semblé se gâter à sa libération. On ne saura vraisemblablement jamais ce qu'il s'est réellement passé. Cantat est-il vraiment devenu une sorte de monstre froid d'égocentrisme comme plusieurs témoignages le laissent penser (si tu veux tout savoir c'est ce que je pense aussi). Ou s'agit-il tout simplement d'une bataille d'intérêts et d'égos comme tant de groupe en ont connu à la fin de leur existence ? Comme celle qu'a connu par exemple un autre ex-groupe mythique du rock français, Téléphone. Dont on vient d'apprendre que Jean-Louis Aubert a déposé à son seul profit le nom à l'INPI. Point d'orgue à une histoire tourmentée faite de règlements de compte, d'intérêts divergents et de vengeances qui empêche la reformation dont les fans rêvent depuis des années. Depuis cette révélation, les ex-membres ne se parlent plus que par lettre recommandée. Ambiance. Ah, au fait : Richard Kolinka, le batteur de téléphone, était l'un des ex-compagnons de Marie Trintignant et père de l'un de ses fils. Marie Trintignant qui a fini sous les coups de Bertrand Cantat... Moins de six degrés de séparation....

 

Un petit point "Danse avec les Stars" ? Oui. On aime l'émission. Car on peut raconter des horreurs dessus sur twitter, c'est le principe. Je te rappelle son fonctionnement, si tu ne regardes pas. 10 "personnalités" disons des semi-pipeules en reconquête de notoriété tentent de maîtriser semaine après semaine les danses de salon, chacun en couple avec un danseur pro. Cette saison où les concurrents sont plutôt jeunes, beaux et en bonne santé à défaut d'être dans la pente ascendante du succès, peut susciter a priori moins de moqueries que les années précédentes quand Sheila tentait des pasodobles avec sa hanche artificielle (naaaaan, allez je déconne, on lui a juste opéré la rotule, pas la hanche). Mais l'émission vire plutôt aux "Feux de l'amour". Lorie, qui vient de se séparer de son compagnon, regarde très amoureusement son danseur, un jeune éphèbe canadien aux deltoïdes avantageux. Rappelons qu'elle a déjà partagé la vie d'un Québequois, Garou, et qu'elle a donc potentiellement un faible pour le sirop d'érable. Pendant que ce même danseur tripote sans vergogne et en douce la belle Fauve, danseuse rousse incendiaire, pendant qu'il pense qu'on ne le voit pas à l'écran. Que Marie-Claude Pietragalla, danseuse étoile et jurée de l'émission, fait du gringue en direct live en mode cougar à un autre jeune danseur, Grégoire (habitué des femmes mûres ceci dit on lui avait collé Marthe Mercadier et Sheila les années précédentes). Et que la femme de Taïg Khris a du souci à se faire vu la façon dont son mari perd les pédales face à sa partenaire, une incendiaire Bulgare du nom de Denitsa. La suite au prochain épisode. Nous verrons si tout ce petit monde conclut... Ou pas.

 

Rentrée littéraire ? Sortie avec beaucoup de bruit plutôt. Le "sulfureux" Fifty Shades of Grey vient enfin (ou malheureusement de sortir en VF. Et a suscité un beau tollé dans les médias, ainsi qu'un pic de ventes comparable au lancement d'un Harry Potter. Ceci dit apparemment, c'est le même principe : je te sors ma baguette magique et je l'agite d'avant en arrière.... Très franchement, quelques passages lus/entendus ici et là finissent de me convaincre de ne pas lire ce truc qui s'apparente visiblement plus à un Harlequin avec quelques scènes plus ou moins Olé olé qu'à une oeuvre littéraire digne de ce nom. Et oui, je critiquerai SANS avoir lu, ce qui est mal. Mais j'ai peu de temps à consacrer à la lecture, ce n'est pas pour en perdre encore dans un mauvais  pavé pour ménagère en mal de sensations et bourré de clichés. Que l'héroïne prenne son pied au premier rapport sans s'être jamais tripotée en est une excellente illustration. Permettez-moi plutôt de vous conseiller de la vraie littérature érotique si vous voulez vous faire des frissons sur papier glacé. Relisez Sade, Pierre Louys, Anaïs Nin ou Bataille. Voire histoire d'O pour le côté SM. Et servez-vous de Fifty Shades pour caler votre buffet normand. Au moins il aura une utilité. Sinon rayon érotique, je voudrais dire un petit au-revoir à Sylvia Krystel qui a été l'incarnation d'Emmanuelle au cinéma pendant plusieurs années. Et qui nous a quitté la semaine dernière. Sylvia, au nom de toutes les Emmanuelle dont tu as empoisonné l'existence mais aussi popularisé le nom à travers le monde entier, un dernier .... 

Goodbye_Emmanuelle_(1977).jpg

Pour les sources c'est Voici, Closer, Match, Pure People et toutes les bonnes crêmeries habituelles

02/02/2011

Boulet du SMS

Je twitte, je blogge, je htmlise, je backofficise, je passe ma vie la tête dans l'ordi.

Ma vie va bientôt ressembler à Tron en vrai.

MAIS il y a un truc de djeuns auquel je n'ai jamais pu m'habituer : le SMEUSSE

Ou SMS. Les petits messages kikoo lol que s'envoient notre progéniture et parfois des gens très sérieux dont on attendrait un peu plus de virtuosité verbale.

J'ai une répugnance viscérale à écrire : "G fé les kours, G pris du Kmembert"

Je suis un peu vieille France sur l'écriture phonétique, même si, je dois l'avouer, j'aime assez inventer des mots par ailleurs.


Ensuite, techniquement, la rédaction d'un SMS me prend environ 3 heures. Alors que je maîtrise par ailleurs parfaitement la dactylographie sur un clavier standard, le jonglage de pouce sur un mini clavier ou un écran tactile a une furieuse tendance à m'exaspérer rapidement, surtout quand le correcteur automatique change mon "même pas en rêve, Marcel" en "moi aussi, je t'aime, ma biche".


Au bout de 2 mots réécrits 15 fois de suite je jette généralement mon téléphone en poussant un cri strident

KIAAAAAAAIIIIIIIIIII

qui paralyse directement sur place toute personne se trouvant à l'intérieur d'un rayon de 10 mètres autour de moi.

 

Donc quand j'ai quelque chose à dire, je préfère encore la bonne vieille conversation téléphonique. C'est quand même de meilleure qualité et plus efficace pour hurler sur les gens. 

 

Un "rentre immédiatement" par SMS ne produit pas du tout le même effet qu'un "rentre immédiatement" poussé en fréquence vocale ultrasonique dans le cornet acoustique d'un  ado en goguette 


 

Qui par ailleurs, lui, pourrait postuler au championnat du monde de SMS, car il arrive à en envoyer dans absolument toute les positions, par temps de brouillard, dans space mountain, ou encore d'une seule main en mangeant, voire, j'en ai peur, aux toilettes.

 

Le fossé des générations, probablement.

 

 

sms-sarkozy.jpg

 

Merci à Anna Urban Girl qui m'a donné l'idée de ce billet.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sms, technologie, téléphone | |  Facebook | |  Imprimer | |

12/01/2011

Donc finalement je suis entourée de boulets....

Après entretien avec un vampire, chapitre II

 

Elle : (sanglots) allo (sanglots)


Manu : qu'est-ce qui t'arrives encore (agacement)


Le meuri (en fond) : groumpf


Elle: il n'est pas venu, tu te rends compte, je l'ai attendu toute la soirée, il n'est pas venu. Et il ne m'a même pas appelée.


Manu : ben il a du avoir un empêchement vu la situation.


Elle : Mais il m'avait promis de parler à sa femme. il me l'avait promis. (re sanglots).


Manu : (exaspération) bon écoute, je te l'ai déjà dit, si tu fréquentais AUTRE CHOSE que systématiquement des hommes mariés tu aurais moins de problème.


Elle : mais je l'aime, c'est l'homme de ma vie. Je le sais, c'est le bon cette fois.


Manu : comme les douze fois précédentes.


Elle : je t'assure, il me l'a dit, il va quitter sa femme, il n'y a plus rien entre eux. Le temps de régler deux/trois points pratiques.


Manu : mais bien sur. Et il t'a certainement dit qu'il ne la touchait plus, non ?


Elle : comment tu le sais ?


Manu : parce que les douze précédents t'ont servi la même soupe à la truffe. Et que la truffe, c'est toi.


Elle : tu es odieuse, je te l'ai déjà dit.


Manu : oui, mais je fais comme toi, je n'en tiens pas compte.


Le meuri : groumpf groumpf


Manu : maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai une soupe et une tisane qui m'attendent. Toi tu as tes histoires de fesses, moi j'ai mes histoires de mamie.


Elle : (sanglots) tu es horrible, je te souhaite un jour d'être au fond du trou et de n'avoir personne pour te tendre la main.


Manu : c'est probablement ce qui va arriver. Autre chose ?


Elle : et ce n'est pas la peine de me rappeler.


Manu : ça ne risque pas.


Elle : raccrochement rageur.


Le meuri : y'a quelque chose à la télé ?


Manu : boh, rien, comme d'hab...

 

 

J'ai légèrement arrangé le dialogue mais grosso modo, l'esprit y est.

Et mon ex-copine a raison, je finirai probablement seule avec mes chats.


furry_phone_ces.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : copine, téléphone, pleurs, engueulade | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/12/2009

Les Pipeuleries A Manu... Et aux Keupines aussi


Parce qu'il n'y a pas que Voici qui trouve des potins. Nous aussi nous avons une vie pipeulesque intense et des ragots, on peut en ressortir à la pelle..

La preuve...


  • Ragot de ma coiffeuse - et les coiffeuses sont une source totalement fiable, tout le monde le sait. La fille d'une de ses clientes était stagiaire sur le tournage des Bronzés 3. Elle a pu constater que Clavier est un type imbuvable. Il n'adressait la parole à personne. Même pas à ses ex-collègues du Splendid. Et alors que tout le monde partageait un hôtel local sur le tournage, il avait pris le parti de réserver dans un palace plus loin... et tout seul. Que Clavier soit un type puant n'étonnera en fait personne je pense. On s'en doutait un peu. Etonnant quand même comme les gens peuvent changer. Quand on pense que Clavier, dans les années 70 allait assister aux meetings d'extrême-gauche à mobylette, on mesure la faculté d'évolution et d'adaptation de la race humaine....


  • Ragot de Cathy pour continuer sur l'équipe du Splendid : elle a failli écraser Jugnot à la Gare de Lyon... Bravo Cathy, grâce à ta maîtrise du véhicule on a évité un drame national. En revanche, on évitera pas les mauvais films qu'il va continuer à réaliser.. Finalement tu aurais du appuyer sur le champignon...


  • Ragot Sonia Rykiel de mon fils (qui était je le rappelle dans le staff d'organisation de la soirée de l'année, la source est donc totalement fiable) : deux semi-pipeules, Omar Harfouch et Vincent McDoom ont tout fait pour se faire photographier sur le tapis rouge. Intraitable, le service de presse n'a rien voulu savoir, prestige de la soirée oblige. Après quelques négociations, on les a quand même laissés rentrer mais pas accéder au carré VIP.. Il ont du se contenter de la salle "commune" avec le bas peuple.. Et si vous voulez vraiment vérifier que je ne raconte pas n'importe quoi, l'info a été reprise par "Gala"..


  • Ragot de Manu. Et c'est du lourd, attention réééééévéééélation... Je suis sortie avec un des musiciens du défunt groupe Téléphone. Je vous laisse faire des suppositions sur lequel. Non ce n'est pas la fille. Et oui, nous étions très jeunes tous les deux et il n'était pas encore connu. Et bon, ok, ça a duré deux jours. Mais quand même, j'ai roulé du patin avec un pipeule, ça compte..


  • Ragot de Lili. Qui travaille dans un magasin d'une célèbre marque de jeux et loisirs créatifs. Qu'on ne nommera pas ici à moins qu'ils me sponsorisent (je suis vénale). Elle a donc vu passer un certain nombre de pipeules avant Noël. Sauf que.. les pipeules ne sont pas toujours reconnaissables. Comme ce semi-clochard qu'elle a suivi partout de peur qu'il ne pique des trucs avant qu'on finisse par lui dire qu'il s'agissait de... Benjamin Biolay.. Et alors ? Biolay il peut être kleptomane, non ?


  • Ragot de Manu. Et c'est re-du lourd. Parce que là je fais dans le pipeule mort et international. Invitée par la mère d'une copine à mon fils qui travaillait au service de presse Chanel, j'ai eu la chance d'assister à un des défilés haute-couture de la marque. En compagnie de plein de pipeules, bien sur. Debout dans une allée (évidemment j'avais pas de place assise, je n'étais que la pique-assiette de service), un grand type me passe à côté et m'écrabouille littéralement le pied. Furax je me retourne vers lui pour le couvrir de mots doux du type "petite bite" ou "espèce de larve baveuse" quand je m'aperçois que je m'apprête à éructer sous le nez de ... Mickael Hutchence, le chanteur d'INXS. Aujourd'hui un peu oublié mais à l'époque, énorme star, présent pour voir défiler sa petite amie du moment, le mannequin Héléna Christiensen. Et bien figurez-vous qu'il s'est platement excusé de façon charmante. Je ne me suis plus jamais lavé le pied depuis. Quant à lui, il a malheureusement mal fini, pendu dans sa chambre d'hôtel. Triste.

 

 

hutchence1.jpg


  • Ragots d'Océane : qui a une vie pipeulesque très remplie. Car elle a successivement roulé une pelle à Rachid Taha, refusé d'en rouler une à Patrick Timsit et surtout refusé également de céder la dernière paire d'un modèle de chaussures très recherché à Daniella Lumbroso qui tentait de faire valoir son statut de célébrité télévisuelle. Enfin célébrité, c'est vite dit.. On recherche encore les quelques rares téléspectateurs ayant visionné sa dernière émission pour les mettre sous cloche. En revanche, Angélita, elle n'a pas refusé d'embrasser Vincent Moscato. Connaissant sa légendaire passion pour le rugby ça n'a rien d'étonnant. Moi-même j'embrasserais volontiers un ou deux rugbymen si on me le proposait.. Le problème c'est qu'on ne me le propose pas..


  • Ragots vintage,
    • de Manu d'abord : mon grand-père qui était donc photographe de plateau (j'en ai déjà parlé) à travaillé, entre autres, sur le film "La Traversée de Paris" (la plupart de photos du film que vous pouvoir voir de temps à autres sont de lui). Il avait gardé un très mauvais souvenir du film car il était littéralement terrorisé par Gabin qui se comportait en despote autoritaire sur le plateau. Ce qui n'étonnera personne, Gabin étant particulièrement réputé pour son mauvais caractère et ses colères apocalyptiques. En revanche, Bourvil, qui partageait la vedette du film avec Gabin était parvenu à adoucir l'atmosphère par sa gentillesse et ses attentions envers toute l'équipe. Ce qui n'étonnera personne non plus.
img0078.jpg
Mon grand-père (beau gosse, non ?)
traversee.jpg

 

 

    • d'Olympe ensuite une fois qui s'est trouvée petite à cote de Jean Nohain. Visiblement ça l'a inspiré car il est parti en disant "faut que j'aille chez le coiffeur". Pour les jeunes générations qui ne savent pas qui était Jean Nohain c'est le monsieur chauve que l'on voit dans les vieilles émissions tévé des années 50/60 et qui parle très vite. C'était un animateur très coté à l'époque. Un genre de Michel Drucker mais qui aurait pris des amphétamines, si vous voyez ce que je veux dire..


  • Ragot d'e-zabel qui a eu l'honneur et l'avantage de faire... L'école des fans.. A 10 ans .. En jouant de l'accordéon. Elle refuse obstinément de montrer les images sauf très forte contrepartie monétaire. Je vous propose de lancer une souscription afin de réunir assez d'argent pour qu'on puisse voir enfin ce document impérissable qui promet d'être un monument de la culture française..


  • Enfin, la championne toutes catégories du ragot pipeule, c'est quand même Carole. J'en ai pris un parmi ceux qu'elle proposait sur son blog  :Sigourney Weaver a débarqué à son boulot le jour de son anniversaire. La grande classe. Un 26 mai, elle est venue comme spectactrice voir de la danse tsigane. L'hallucination quand même de voir débarquer une star américaine qui n'a pas fait sa star d'ailleurs. Elle a même payé son billet. Carole a réussi à lui dire trois mots, elle était très timide à l'époque. Tu parles, qui n'aurais pas été timide.. C'est normal... Et si vous voulez découvrir tous les autres ragots de Carole c'est LA

08/08/2008

Objets - 2

Je vous l'avais promis et j'ai enfin réussi à remettre la main sur l'appareil photo que mon héritier n°1 a daigné me restituer... (Faiche, ce môme)

Voici donc le PIF de Lili

Entièrement tricoté à la main, en poils de Yéti du Ladakh, recueillis à la pleine lune par des vierges vêtues de blanc.

Je vous rappelle que pour atteindre une qualité de fil parfaite, les vierges, choisies dès leur naissance par les hautes autorités du clergé bouddhiste, prélèvent uniquement un seul poil par Yéti : le jaune qui pousse au milieu du front de l'animal.

Vous imaginez le prix d'une pelote !

J'ai donc hérité d'un objet absolument inestimable, que je dévoile à vos yeux éblouis :

002.JPG

 

Et puisque nous sommes dans les objets, avec mes points SFR, je me suis offert pour presque rien un téléphone-walkman de pépette...

La pauvre, vous dites-vous,... Non, ne dites rien, car rappellez-vous la note précédente : le premier ou la première qui moufte : Mawashigeri...

Je fais sske j'veux... Si je veux faire ma pépette, je fais ma pépette...

004.JPG

 

20:18 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : téléphone, pif | |  Facebook | |  Imprimer | |