Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2013

Bouc émissaire

Billet très court.

Suite aux décès regrettables sur l'émission Koh Lanta la responsabilité a été littéralement jetée sur la production,  puis sur les médias, puis sur les réseaux sociaux, responsables d'avoir poussé un homme au suicide.

C'est tellement facile.

Et tellement pratique.

Cette manie qu'on les gens de chercher UN responsable dans un drame. Alors que souvent c'est UN ENSEMBLE de responsabilités collectives

Elle évite justement d'avoir à affronter une responsabilité collective.

Car oui, ce problème sur Koh Lanta c'est notre responsabilité collective.

Toi qui regarde en rigolant des candidats s'affamer et bouffer des chenilles, la production qui veut du spectacle pour faire de l'audience, les candidats qui veulent leur quart d'heure de célébrité, les secours qui ne sont pas arrivés assez vite, les médias qui ont poussé l'info. 

La loi de l'offre et de la demande.

On te propose du sensationnel. Tu participes ou tu regardes. Tu commentes. Tu es responsable.

Moi, toi, eux.

Arrête de te voiler la face.

Tu t'en souviendras éventuellement quand tu regarderas dans une dizaine d'années (ou moins) des gens jouer à la roulette russe en direct en échange de quelques centaines d'euros.

Fotolia_35444993_XS.jpg




06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : koh lanta, décès, télévision, médias, responsabilité | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/08/2011

Une semaine sans .... connerie ?

A priori nous sommes au XXIème siècle.

A priori l'homo erectus moyen sait appuyer sur le bouton d'un lave-vaisselle programmé sur "lavage intensif".

Alors comment se fait-il qu'une chaine de télévision nous sorte  "une semaine sans les femmes" : un programme où de pauvres hommes en détresse abandonnés par leurs épouses indignes parties danser la gigue en porte-jarretelle doivent assurer la survie de la famille pendant une semaine.

OK.

Même, si dans notre beau pays, la réalité objective est que les femmes se tapent encore 80 % des tâches ménagères (malheureusement), le service public c'est normalement fait pour tirer les choses et la pensée vers le haut et ne pas nous offrir le spectacle de pauvres clampins débordés par un coup de balai et une couche à changer.

Est-ce vraiment, d'ailleurs,  un bon exemple à offrir aux jeunes mâles qui sont plutôt disposés à cuisiner un boeuf mironton et à repasser leurs chemises, d'après ce que je peux voir autour de moi, que de leur proposer une vision d'homme ridicule perdu dans sa virilité parce qu'il a un plumeau dans la main ?

Mes fils et leurs copains sont capables de passer l'aspirateur et de cuisiner des pâtes carbonara tout à fait mangeables sans se sentir dévalorisés ni perdus.

Evidemment, ce n'est pas ce qu'il préfèrent faire dans la vie. Mais à moins qu'on me démontre le contraire, celui ou celle qui me dit "j'adore faire les vitres le dimanche matin à 8 heures" je le mets immédiatement sous cloche comme rareté de la nature.

 

Des jeunes et des plus âgés d'ailleurs. Même s'ils ne représentent pas la majorité, j'ai vécu dans un milieu où j'ai toujours vu des hommes mettre la main au chiffon à poussière. J'en ai d'ailleurs épousé un que sa maman à fort bien élevé de façon à le rendre autonome de la gestion du foyer.  

 

Cette émission n'est donc ni une mise en valeur des femmes décrites comme uniques vestales de l'intérieur,  responsables de sa bonne marche et de son organisation.

Ni des hommes représentés comme des potiches ménagères, incapables de comprendre le programme "lavage rapide" et leurs parcours du combattant face aux corvées, au torchage des nains et à l'organisation de la journée en l'absence des pécheresses parties se mettre minables au mojitos ?

Drôle de modernisme, vraiment.

Avec une répartition des rôles archaïque et peu en phase avec l'évolution de la société. Qu'elle soit réelle ou souhaitable.

Même au deuxième degré, le concept est vieillot et ridicule.

A nous de zapper. Vite.

 

Une-semaine-sans-les-femmes-france-2-930x620_scalewidth_300.jpg

Mais bien sur, crétine....

 

06:00 Publié dans Séries, TV | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : une semaine sans les femmes, télévision, télé-réalité | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/12/2010

Quand c'est plus Noël, c'est encore Noël

Le smartphone, c'est bien

L'ordi c'est bien

Mais tu n'aimerais pas de temps à autres avoir internet ou tes photos de dedans ton ordi en grand, en super wat mille panoramique sur ta télé ?

Certainement que si.

Alors évidemment, tu peux connecter ton ordi  ta télé. Mais quand tu es, comme moi, certes un esprit brillant, mais une buse en connectique, c'est pas gagné.

Heureusement, LE Toshiba places est arrivé. 

 

Grâce à Toshiba Places, un nouvel adaptateur multifonctions,  les contenus multimédia deviennent directement accessibles sur le téléviseur, le PC, ou la tablette, comme par exemple les vidéos Dailymotion ou les albums photos Flickr. Photos ou vidéos, s’échangent et se partagent désormais en toute simplicité !

 

Mais on peut aussi recevoir en numérique les programmes de plus de 18 chaînes, accéder aux archives de la télévision avec l’INA, ou profiter du choix de vidéos à la demande de Vidéo Futur. Ou encore, retrouver l’information des grands événements sportifs avec L’Equipe, rechercher toutes sortes d’informations locales avec le service des Pages Jaunes, écouter plusieurs centaines de radios numériques grâce à Com FM, de se faire livrer ses repas à domicile avec ChronoResto,  ...

 

Et plus encore...

 

La connexion ? Rien du tout. Si tu as un wifi, tu branches Toshiba places et hop !! C'est tout.

 

Rien compris à ce que je viens de raconter ?

 

Alors une petite démonstration en images

 

 

C'est pas bien ? 

 

Je dirais même que c'est formidabeule comme affaire..

Moi je suis déjà toute Toshibaplacisée après quelques jours d'utilisation.

Même le meuri trouve ça pas mal, c'est dire ! 

 

Je dirais donc que le boitier c'est le bien.

 

Mais je ne parlais pas de Noël dans le titre du billet ? Quel rapport avec le boitier magique ?

 

Le rapport c'est qu'il va pouvoir arriver au pied de ton sapin pour te souhaiter une bonne année, le Toshiba places. 

 

En laissant un petit commentaire intelligent pour me dire pourquoi il t'intéresse ou pourquoi tu le mériterais plus que les autres.

 

Je choisirai le meilleur com en compagnie d'un ou une volontaire qui me servira de jury adjoint et qui voudra bien se dévouer pour mettre un frein à ma mégalomanie.

Sinon je risque de choisir le com qui me flatte le plus.

Le premier ou la première qui se dévoue, hop !

 

Pour les commentaires, vous avez jusqu'à mercredi soir. L'heureux(se) bénéficiaire du Toshiba Places sera annoncé... Pour la nouvelle année, le 1er janvier, avec les voeux de la taulière...

Enfin, si je suis de bon poil.

 

Edit : c'est Carole qui m'aidera à choisir le posteur gagnant. Vous pouvez la flattez odieusement à partir de cette minute
 

06:00 Publié dans Concours | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : toshiba places, télévision, internet | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/12/2010

Geraaaaaaaaard

J'aime le concept des Gérards.

Une émission qui se moque d'un monde télévisuel lisse et aseptisé ça fait du bien.

Les dingueries du duo De Caunes-Garcia dans Nulle Part Ailleurs ou les bastons en direct live des émissions de Michel Polac seraient aujourd'hui irréalisables. Comme le soulignais justement mon fils cadet, qui n'a connu cette époque que via des rediffusions.


Non pas que la télévision ait été plus libre il y a deux ou trois décennies en arrière - elle a toujours été plus ou moins formaliste et/ou censurée.

Mais il y avait quelques ovnis déjantés qui passaient parfois entre les mailles du filet pour d'obscures raisons.

Aujourd'hui les ovnis sont partis se réfugier ailleurs, sur la toile notamment.


Les Gérard avec leur palmares absurde et leur remise de prix en forme de parpaings au propre comme au figuré maintiennent cette tradition réjouissante.

Les organisateurs se sont inspirés, notamment pour la version Gérard du cinéma, des razzies awards américains qui couronnent les pires prestations  de l'année, mais peu importe.

Plus il y a de coups de pieds dans la fourmilière du PAF, plus il y a de plaisir.

Je n'ai jamais pu suivre la cérémonie en direct, car je suis pauvre, je n'ai pas les moyens de payer un abonnement à Paris Première, chaîne luxueuse et câblée. Tout juste ceux de m'offrir un misérable Iphone.

Mais je suis tous les ans avec délice, délectation et non sans une certaine jalousie (mais POURQUOI je n'y ai pas pensé avant ??) l'inventivité démoniaque des discours et des catégories.

Parce qu' entendre "Prendre soin des légumes avec le Téléthon c'est bien, mais il faudrait aussi prendre soin des poissons avec le Téléthon rouge" ça met en joie mon âme pervertie.

 

Et si toi aussi, ami internaute, tu es pervers et sadique (et tu aimes rigoler) réjouissons-nous de concert du palmarès de cette année que je te livre intégralement


  • Gérard de l'émission où tu t'inscris pour te taper une meuf et où au final, tu te tapes la honte : Qui veut épouser mon fils ? (TF1)

 

  • Gérard de l'animateur qui avant, manquait de présence à l'écran, et qui maintenant manque de présence sur l'écran : Laurent Boyer dans Que sont devenues nos stars ? (M6)

 

  • Gérard du reubeu cool de Canal : Mouloud Achour dans Le Grand Journal

 

  • Gérard de l'arriviste qui serait prêt à vendre les organes de ses enfants en échange d'une émission, n'importe quoi, n'importe où, mais une émission, tenez, voilà un rein, je vous fais les deux pour un prime-time : Faustine Bollaert pour Dilemme (W9)

 

  • Gérard de l'émission au titre mensonger : La Ferme célébrités (TF1)

 

  • Gérard de l'animateur accroché à sa chaîne comme un vieux morpion à sa couille : William Leymergie pour Télématin (France 2)

 

  • Gérard de l'animateur qui porte bien son nom : Steevy Boulay (France 4)

 

  • Gérard de l'animateur qui porte mal son nom : Magloire (TF6)

 

  • Gérard de l'émission où on te fait croire que tu peux réussir un mille-feuilles de gambas et asperges vertes pochées minute aux cinq épices sur son coulis de Saint-Jacques au Pouilly-Fuissé et sa salade de jeunes pousses du marché au miel de lavande, alors que t'as déjà du mal à faire cuire tes coquillettes : MasterChef (TF1)

 

  • Gérard de l'animateur que l'on a pas envie de voir en slip : Eric Zemmour dans On n'est pas couché (France 2)

 

  • Gérard de l'animateur qui s'est trompé de métier : Jean-Marc Morandini, qui anime l'émission de faits divers Présumé Innocent (Direct 8) alors qu'il a le sourire d'un Raëlien dissident qui sonne chez toi à 7h30 pour t'expliquer comme c'est merveilleux de voir couler le sang d'une chèvre offerte aux Elohims

 

  • Gérard de l'émission, quand tu vois les candidats, tu milites pour l'avortement : Dilemme (W9)

 

  • Gérard du prochain Jean-Luc Delarue bonsoir bonsoir aaaaaaagagGFAGAGAGAgGG GAAAAAAAAAH RAAAAAAAAH GU GU GU GU NICHONS : Julien Lepers OH OUI OH OUI OH OUI OH JE L'AIME CE JEU AAAAHAHAHAAH GGAGAGAGGA ! (France 3)

 

  • Gérard de l'actrice qui bénéficie des réseaux de son futur ex-mari : Arielle Dombasle, dans la pub Jocker +, le nouveau jeu à gratter de la Française des jeux

 

  • Gérard de la pub tellement stressante qu'elle te donne envie de débrancher ta télé, renoncer à la société de consommation et aller t'entraîner dans un camp d'Al Qaeda au Yemen : la pub Optic 2000 avec Johnny qui gueule "Woptic 20000000 ! "

 

  • Gérard de l'animatrice que les chaînes se refilent comme un herpès à chaque rentrée : Elsa Fayer (TF1)

 

  • Gérard de l'accident industriel : Ça va s'Cauet (TF1)

 

  • Gérard de l'animatrice qu'il faudrait supprimer (du PAF) : Faustine Bollaert (W9)

 

  • Gérard de l'animateur qu'il faudrait supprimer (du PAF) : Michel Denisot (Canal +)

 

Mention spéciale pour ma part au Gérard de l'animateur qu'on aimerait pas voir en slip à Zemmour. En tombant dessus j'ai craché sur mon écran de rire tellement j'ai visualisé la chose.


Il faut dire que, probablement comme les créateurs de la cérémonie, je suis perverse, sadique et totalement desinhinbée au niveau du respect des gens connus.

Ca m'inspirerait presque l'idée de faire un palmarès du même style pour les blogs tiens.. Genre  "Le Manu de la bloggeuse qui s'est lancée parce qu'elle a couché avec un bloggeur connu qui lui a fait de la pub est décerné à....."

Mais non, j'ai promis de ne plus balancer publiquement, et je tiendrai ma promesse jusqu'au bout.

C'est dur, mais il le faut.

Dommage.

 

 

 

Le palmarès des Gérard a été repris sur le site des Inrocks

 

 

Et les résultats du tirage au sort pour savoir qui a gagné le service à café sont  ICI.

 

 

06:00 Publié dans Séries, TV | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : gérard, télévision, palmarès, paris première | |  Facebook | |  Imprimer | |