Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2013

Point de vue, images du monde

Loin de moi l'idée de m'intéresser de près à la monarchie Britannique, ses joies, ses peines, ses mariages, ses divorces et ses naissances.

Je laisse cette joie intense à Stéphane Bern.

Mais le récent Buckingham Baby Boom (BBB donc) m'a néanmoins inspiré quelques pensées concomitantes et superfétatoires à défaut de me transformer en Royalista fanatique. 

D'abord j'aime assez Elizabeth, indéboulonable queen aux tenues qui donnent des sueurs froides à des bataillons de fashionistas pointues.

Elles sont atroces.

Donc formidables.

Donc pointues.

La reine est sublimement fasheune depuis un certain nombre de décennies.

Notamment quand dans un élan de folie totale, son designer personnel l'habille récemment de la tête aux pieds en jaune canari ou en vert fluo, telle une pistache géante. et qu'elle s'en sort néanmoins haut la main, même pas peur de rien.

Elle pourrait porter une robe de chambre et un pot de chambre sur la tête qu'elle serait encore classe Babette.

Je dis que c'est ça le style.

Elle a d'ailleurs fini de gagner totalement mon coeur avec son sketch aux Jeux Olympiques de 2012 en compagnie de Daniel Craig. Sa tête de je-m'en-fous-j'ai-85-balais-je-me-lâche m'a fait deux mois complets. 

Ensuite, même si ne respecte pas la monarchie britannique en tant que telle, vu que 1/ ce n'est pas ma monarchie 2/  je trouve que la monarchie est un truc désuet et inutile en général, je ne peux qu'admirer la formidable communication très huilée autour des "royals" .

Après une période difficile dans les années 90 entachée par des scandales à répétition et la mort de l'emblématique Lady Di, les Windsor et/ou leur équipe de communication ont su, pas à pas redorer, leur blason et à nouveau passionner les médias.

Même over saoulée par le buzz insensé autour du mariage puis de la naissance du fils de Will et Kate, je n'ai pu m'empêcher de jeter un coup d'oeil aux deux évènements.

Pour voir. Comme tout le monde. Ce n'est pas pour rien que le grand-père d'Elizabeth appellait la famille royale "la firme" . En plus d'objets très limites improbables et totalement kitsch, la firme vend du rêve à nouveau apparemment. Chapeau les gars. Bel effort.

A propos de buzz insensé, je crois d'ailleurs me rappeler que la naissance de William avait causé une hystérie similaire. Simplement à l'époque internet était embryonnaire et les réseaux sociaux n'existaient pas. Ils ne faisaient donc pas caisse de résonance aux médias en folie guettant la moindre montée de lait royale.

Par ailleurs, même très éloignée de mes préoccupations quotidiennes, j'ai fini par réaliser que la monarchie britannique avait quand même un impact, même limité sur ma vie, que je le veuille ou non.

Depuis ma naissance, j'ai entendu "God Save The Queen" à chaque célébration incluant des grands-britons. Un jour prochain, Elizabeth même très coriace n'étant pas éternelle, et sa succession étant composée de mâles sur 3 générations, le "God Save The Queen" se transformera en "God Save The King".

 

C'est comme si "La Marseillaise" se transformait subitement en "Le Marseillais". Tu peux rigoler, mais ça va me faire bizarre pendant quelques temps je pense. Voire je ne m'y habituerais jamais. Je regrette même quasiment que le royal baby ne soit pas une fille qui, avec les nouvelles mesures proposées par le gouvernement anglais, aurait régné en tant qu'aînée car il n'y aurait plus de priorité aux garçons pour l'ordre de succession.

Une reine c'est bien, c'est moderne, c'est swag. Ca change un peu d'avoir une nana donc le mari est obligé de marcher systématiquement deux pas derrière elle (je ne raconte pas de fariboles, tu peux vérifier).

Je me suis aussi rendue compte après quelques calculs expérimentaux que ce royal baby, même si la médecine fait des progrès insensés et que j'ai une longévité à peu près standard, je n'ai strictement aucune chance de voir son couronnement un jour.

Elizabeth a 85 ans et n'abdiquera jamais (à moins de battre complètement la campagne). Si sa maman lui a légué sa constitution, elle risque de vivre au moins jusqu'à 100 ans et des brouettes. Si elle meurt dans une quinzaine d'années et qu'on applique la même longévité à ses descendants, Charles montera sur le trône à 80 ans, William vers 65 ans, et son fils vers 70 ans, soit en ... 2083 (si je calcule bien, mais je me trompe souvent).

Autant te dire qu'à cette époque, on sera tous Chinois, on mangera des cafards géants élevés dans des fermes expérimentales et je serai volatilisée en poussière depuis lurette.

Ca m'en a foutu un, coup de cafard, justement. J'ai brusquement réalisé qu'un jour prochain pas si lointain je ne serai plus là pour affabuler sur la naissance d'un héritier Windsor sur la toile. Ni pour affabuler tout court d'ailleurs. 

Ca va me manquer. (uhuhuhu)

A moins que ce marmot soit finalement Geoffrey Baratheon et qu'il fasse assassiner toute sa famille pour prendre le pouvoir plus vite.

(faut suivre Game of Thrones un peu, pour comprendre cette dernière référence)

En tous cas, on va quand même lui souhaiter le meilleur au baby qui n'a pas de nom pour le moment, et profiter de la naissance pour faire la bise to Kate.

Je suppose qu'elle a été faite 12574 fois, mais je ne peux pas résister. Mon tourette. Je me soigne. Promis.

197a80bbffab87e34eeadf27d8daf4fd_reine2bisReporters-600x354.jpg

Y'a pas un énorme level de coolitude, là ? 


03/11/2009

Pleurez, fasheune victims..

Je vous avais dit que mon fils (mooooooonn fiiiiiiils) était en stage au service presse de Sonia Rykiel ?

Non ?

Si, probablement 3572 fois...

Evidemment en tant que servicepresseux, il a accès à certains lieux interdits au commun des mortels comme vous - mais pas comme moi, étant donné que je suis quand même une divinité, il faut bien le dire..

Et notamment au showroom..

Là, vous pouvez commencer à sortir la langue et à baver...

IMG_6562.JPG
IMG_6560.JPG
IMG_6563.JPG
IMG_6559.JPG
IMG_6557.JPG

IMG_6556.JPG
IMG_6561.JPG
IMG_6558.JPG
IMG_6564.JPG

Voilà....

Non ne dites rien..

Je sais.


Sinon, pour remonter le moral à au moins l'un d'entre vous : le gagnant du parfum La Prairie.

Après quelques tatonnements nous sommes arrivées à une fusion spirituelle totale avec Camille, ma co-jurée

Ce n'est pas un habitué et c'est un homme mais il nous a touchées parce qu'il jouait pour sa douce (comme c'est chouquette !)  ET avec humour.

J'espère que c'est pour de vrai sinon je lui épile tous les poils du torse un par un à la pince ET je lui fais bouffer..

Ce preux chevalier romantique est....

VINVIN !

Bravo, et envoie-moi ton adresse postale rapidement pour recevoir le presssssieux

 

_5933268.jpg

 

sur le mail qui figure à droite  !

 

06:00 Publié dans Mode | Lien permanent | Commentaires (52) | Tags : sonia rykiel, vêtements, mode | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/06/2009

T'as (pas) le look Coco..

Le fait de parler dans une note récente de sauter de liane en liane avec des stilettos aux pieds m'a fait penser à combien il est gênant de se promener dans une tenue inappropriée..

Car si l'apparence ne fait pas tout, loin de là, elle est quand même la première chose que nous offrons en pâture à nos congénères.

Et tous ceux qui prétendent que seule la beauté intérieure compte sont de gros menteurs..

Enfin c'est ce que je pense.

Et si je le pense, c'est vrai.

Epivoilà..

Balladez-vous en string sur une plage, personne ne se retournera sur vous.

Essayez de faire la même chose en ville, et vous verrez le résultat, à défaut de vous faire embarquer par la maréchaussée..

D'ailleurs un des cauchemars les plus communément partagé est celui où vous vous baladez nu(e) dans les rues alors que tout le monde est habillé..

Donc être sur- ou sous-habillé, au milieu d'un groupe homogênement vêtu peut vous mettre dans une honte totale.

Simple exemple qui m'est arrivé dans ma folle jeunesse. Des amis m'invitent à une soirée en insistant sur le fait qu'elle sera trèèèèèès chic et que le dress code est robe du soir pour les filles et costume-noeud pap, voire smoking pour les hommes.

J'emprunte à une copine une superbe robe longue avec jupe à cerceaux effet crinoline et froufrous (c'étaient les années 80).  Je me fais le brushing Sue-Ellen et le maquillage du soir très appuyé et j'embarque le tout dans un taxi au péril de la visibilité du chauffeur, les cerceaux de la jupe, coincés entre les banquettes me remontant jusqu'au crâne et bouchant le pare-brise arrière..

Arrivée devant un immeuble plutôt chic du 16ème arrondissement, je m'extrais du taxi au forceps et gravis l'escalier telle une cendrillon moderne.. L'ascenseur d'époque en bois et fer forgé étant trop exigü pour accueillir mes cerceaux.

J'arrive donc sur le palier où se trouve l'appartement des festivités. Je sonne et m'ouvre... Un jeune homme tout à fait charmant... En jean, sweat-shirt et baskets.

Interloquée, je pense m'être trompée d'étage et demande si c'est bien l'appartement de Michel X... (organisateur de la soirée). Interloqué aussi, il me regarde et me confirme que c'est bien le bon appartement. Il ouvre plus largement la porte et je vois toute une assemblée en tenue parfaitement streetwear et dans le fond de la pièce mes potes pliés en deux..

Les imbéciles m'avaient fait une énorme blague..

Et bien je vous assure que vous balader en robe du soir au milieu d'une assemblée totalement décontractée provoque un certain malaise. Que j'ai mis une bonne heure à dissiper après avoir copieusement engueulé mes copains et décidé finalement de prendre les choses à la rigolade.

Après coup, c'est drôle.

Après coup seulement.

Et vous alors, vous avez vécu ce genre de situation ? Tenue totalement inappropriée ? Blagues de copains qui vous donnent un faux dress code ? Ou qui vous font croire que vous êtes invité(e) à une soirée déguisée alors qu'il n'en est rien ? Voire matin de loose ou vous sortez avec deux chaussures de couleurs différentes, un haut dont vous vous apercevez après coup qu'il est constellé de taches, un pantalon troué au fesses, ou une jupe motifs dalmatiens que vous trouvez adorable et qui fait dire à la petite fille que vous croisez en bas de chez vous "regarde maman, on dirait Cruella dans les 101 Dalmatiens ?"

 

baby-baby-baby.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (36) | Tags : vêtements, apparence | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/05/2009

Le point sur la fasheune

En rendez-vous dans Paris, je décide de m'allouer une séance de lêche-vitrines en m'accordant même la possibilité d'une petite gourmandise vestimentaire pour fêter l'arrivée du printemps...

Bon on se caille les miches mais c'est le printemps quand même quoi..

Après un tour de quelques magasins, force est de constater que j'ai le choix entre

  • Le look sur-pouffe (autrement appellé look Lio dans certains cercles) : micro brassière en haut et ceinture en bas
  • La chemise de bucheron à carreaux revival : pensées pour nos amies lesbiennes tendance camionneur - vivement que ce truc reparte dans les placards pour les 20 ans qui viennent
  • La blouse hippy chic qui ressort pour la douzième année consécutive
  • La "belle des champs" tendance : haut à fleurs bucoliques et jean rapiécé - et pourquoi pas les nattes, les sabots et le pot à lait aussi ?
  • Avec dans le look j'aime la campagne, le sous-groupe "émigrée moldo-valaque power" : véritables broderies folkloriques d'europe de l'est garanties d'origine thaïlandaise..
  • Tout ceci dans des couleurs et des imprimés qui ont du servir à des tests de dépistage pour daltoniens. En finissant ma séance de lêche-vitrine, j'ai du courir dans la première pharmacie venue m'acheter du collyre je voyais des taches fluo qui dansaient devant mes yeux..


Horribeule, horribeule, horribeule, j'étais déçue, déçue, déçue...


Heureusement, en passant, j'ai quand-même trouvé un must-be dans le monde de la mode...

Planche à pain.jpg

LA PLANCHE A PAIN !!!


C'est à ce moment précis qu'une Lucienne va lever le doigt en disant "Gnééé, planche à pain, je vois pas le rapport, hinhinhinhin".. (rire bête)
Et que je vais lui répondre "chérie (soupir) planche à pain : maigre comme les filles dans la mode - pas de formes - Kate Moss (qu'est moche comme un hareng qui aurait avalé un cintre), etc, etc..." = HUMOUR...

Et que sur mon visage se peindra l'expression "pauvre fille"..

Sur ce je vais bouder, j'ai pas réussi à me passer mon envie de fringues, je suis de mauvais poil..

06:00 Publié dans Mode | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : mode, vêtements, kate moss | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/04/2009

Les femmes viennent de Venus..

... Et les hommes d'Emmaus..

Conversation-café mercredi matin autour du distributeur de boissons chaudes.

Avec deux de mes collègues-copines + un collègue masculin. Voilà pour le décor

Le débat part de la tenue de Lio mardi soir dans Nouvelle Star - pour ceux qui n'ont pas regardé, elle arborait une robe qui avait la taille d'un mouchoir de poche avec décolleté plongeant jusqu'au nombril en haut et bas de la taille d'une ceinture pour fillette de 8 ans -

Nous étions toutes les trois d'accord pour dire que nous ne sortirions JAMAIS comme ça, sauf en cas de soirée déguisée thème rue Saint-Denis.

L'une de mes copines enchaîne et dit "d'ailleurs mon mari me ferait immédiatement des remarques pour changer de tenue ET IL AURAIT RAISON"..

Ma fibre féministe me gratouillant méchamment,  je lui réponds INDIGNEE en quasi-hurlant (le glapissement suraigü étant un de mes modes de communication de prédilection) "même pas en REVE quelqu'un me DIT ce que je DOIT mettre, mari compris".  Oui, car j'ai l'insoutenable prétention de savoir approximativement ce qui me va. Et quand bien même si je veux sortir en tepu du oinc ou déguisée en poupousse le poussin, c'est MOI que ça regarde et PERSONNE d'autre.

Bon, le collège féminin était d'accord avec mon opinion à 2 voix contre une, la troisième larronne présente s'étant rangée derrière moi. Elle avait intérêt d'ailleurs sinon je lui en collait une.

C'est ça la démocratie.

C'est à ce moment que le seul représentant du testostérone power a émis timidement - de peur de se voir transformé illico en chiffon à poussière - "Oui, NOUS (sous entendu les hommes) on ne peut RIEN vous dire sur votre tenue, mais VOUS vous êtes toujours en train de critiquer nos vêtements"

Le temps c'est arrêté et, dans un accord parfait de solidarité féminine réconciliée et de mauvaise foi totale, les 3 grâces en présence se sont alors tournées d'un mouvement synchrone et ont répondu d'une seule et même voix  "OUI mais NOUS c'est CONSTRUCTIF, parce que franchement vous vous habillez généralement TRES MAL"... ce qui a laissé le pauvre hombre esseulé sans aucune possibilité de réplique.

En bref, on lui a cloué le bec de concert..

Et je confirme que l'homme s'habille mal. Par exemple, la dernière fois que nous étions invités à un barbecue mon mari est venu me voir avec un bermuda vert, un polo jaune et des chaussures de bateau. Il me demande "ça va ?" je lui réponds "si c'est pour faire la manche dans le métro, oui, c'est bien"..Il est reparti en grommelant.  Je ne comprends pas bien pourquoi effectivement, à chaque fois qu'on fait des remarques constructives, et très pertinentes, nos compagnons ou amis le prennent mal. Ils sont quand même hypra-susceptibles :  vous vous facheriez vous, si on vous disait que vous êtes habillée comme une émigrée khazak en transit ? Non, je suis certaine que non.

Plus sérieusement, vous acceptez les remarques sur votre tenue ? Ou comme moi, vous estimez que ça ne regarde que vous ? Et vous vous permettez critiquez les tenues de vos proches ou pas ??

 

sous-vetements2-manu1970.jpg

 

12/09/2008

Les idées des cop's 1 - tenue uber-hype pour briller dans les mariages.

Sur une idée de Céline1st.

Chaque année entre juin et septembre, l'angoisse vous étreint et une question absolument existentielle et profonde ouvre un abîme de perplexité sous vos pieds : "ptin, kesske je vais bien pouvoir encore me coller sur le dos au mariage de la cousine Maryvonne".

Et oui, le problème est là : ON NE SAIT JAMAIS COMMENT S'HABILLER POUR LES MARIAGES ! Sauf pour le sien - et encore - pas tout le temps.

HEUREUSEMENT vot' Manu est là avec des bons conseils pleins sa hotte, telle une mère Noël aphrodisiaque.

Alors, on va faire court et facile.

J'ai une ligne de conduite très claire : SIMPLE FLUIDE ET CHIC.

En effet, si vous avez remarqué les mariages regorgent de tenues et de coiffures engoncées et choucroutesques. Remettez donc à d'autres occasions vos paillettes, volants et autres slims bleu électrique, faute de quoi, on risque de vous confondre avec tante Josette et ses tenues en décroché de rideau.

Voilà tout le secret : une jolie robe fluide ou un beau tailleur jupe ou pantalon, agrémenté de quelques accessoires bien choisi qui ressortiront d'autant plus sur la simplicité de la tenue et hop ! Vous serez la reine du bal.

Pour les couleurs :

évitez le blanc ce, même si la future mariée a choisi une robe colorée (ce qui se fait de plus en plus ) - ce n'est pas très poli vis-à-vis d'elle et vous risquez de recevoir les félicitations à sa place.

Et également le noir, qui pourrait indiquer que vous portez le deuil de votre relation secrète et passionnée avec le marié.  Sauf soirée très habillée ou vous pouvez faire péter la robe noire chic de circonstance.

Alternatives :

Si vous aimez le clair : gris perle, rose dragée, lavande, beige, corail (si vous êtes bronzée, corail c'est superbe), bleu ciel, ou encore vert tendre.

Si vous aimez le foncé : gris anthracite (un beau gris foncé brillant, c'est super glamour), bleu marine, chocolat, violet (évitez le total look avec le violet quand même), voire un beau bordeaux vibrant.

Pour les accessoires :

Adaptez-les à votre tenue et votre coiffure : un gros collier-plastron sur une robe droite. Des boucles d'oreilles éthniques avec un petit chignon de danseuse, une belle ceinture stylée sous un tailleur pantalon, une broche arty au revers de votre veste, par exemple...

Pour la coiffure  et le mec uppe :

Comme pour la tenue : faites simple  ; oubliez la chignon à boucles avec la mechouille brushée sur le visage et les pimpins piqués dedans. Beeeeuuhh... Rien de plus moche et de plus ringard. Deux/trois semaines avant - si possible - allez chez votre Figaro favori et sur la base de la coiffure qui vous va, cherchez ensemble une adaptation un peu plus festive que d'habitude. Dans ce même délai, si vous êtes colorée ou mêchée, refaite votre couleur. SURTOUT PAS D'EXPERIMENTATION hasardeuse du côté capillaire à quelques jours de la cérémonie.

Si votre tenue s'y prête, vous pouvez glisser dans votre chevelure une petite chose : plumette, fleur des champs ou barrette design. Surtout pas de dégoulinade florale ou d'énorme noeud-noeud strassé.

Reste le problème du chapeau. Certains mariages sont TRES chapeautés. Deux cas de figure : vous avez une tête à chapeau ou pas. Si pas, résistez ABSOLUMENT. Sous peine de ressembler à une cloche à fromage sur les photos.

Si tête à chapeau : lâchez-vous. Prenez un bibi extravagantissime. Il ressortira d'autant plus sur votre tenue simple.

Pour le mec uppe : si vous êtes une quiche en maquillage, n'hésitez pas : faites-vous maquiller. Comme pour la coiffure, prenez rendez-vous deux/trois semaines avant avec l'esthéticienne et testez ensemble. Si vous maîtrisez un tant soit peu, pensez aux produits waterproof. Les mariages regorgent de moments émotionnels : de la larmichette au moment du oui au fou rire pompette après les quelques coupes de champ' du vin d'honneur. Et poudrez tout ça à donf' pour avoir un teint de marquise... Je ne vais quand même pas vous dire que ce n'est pas le moment d'essayer l'oeil charbonneux, le trait d'eye-liner à la Amy Winehouse, ou le rouge à lèvres rouge-noir ? Si ? Bon alors, je vous le dit.

Pour les chaussures :

Aaaah, les chaussures, épineux problème. N'oubliez JAMAIS qu'un mariage, entre mairie, éventuelle cérémonie religieuse, apéro et bouffe, ce sont de longues heures debout à attende et PIETINER.  Equipez vous de chaussures jolies et confortables pour la journée, quitte à en changer pour la soirée. Vous éviterez ainsi de commencer la bamboula avec les pieds DEJA en compote.

Et, en aucun cas, ne mettez des chaussures neuves. Faites-les avant.

Voilà, j'ai à peu près fait le tour. Bon, reste l'écueil de la robe imposée de demoiselle d'honneur ou de temoin, couleur dragée fluorescente à l'américaine. Ce n'est pas encore très courant, mais malheureusement, ça arrive.

Si le truc tombe sur vous, après la cérémonie, débarassez-vous de l'affreuse fripe le plus rapidement possible sous un pretexte vaseux quelconque (elle me gratte, je l'ai tâchée, le chien de la mariée a déchiré le bas avec ses dents, j'ai marché dessus, etc...).

Si vous en avez la possibilité, moi j'aime bien prévoir une tenue simple et confortable pour les diverses cérémonies (comme un tailleur de ville par exemple) et un vêtement plus habillé pour le soir. C'est toujours plus agréable de pouvoir se changer et se rafraîchir avant la fiesta.

Et en cas de météo douteuse, superposez les couches retirables et remettables facilement pour éviter d'être engoncée dans un vêtement épais : petit haut + gilet fin + veste + joli châle par exemple...

Toujours pas inspirées, les filles ? Alors quelques suggestions photos... Ce ne sont que des suggestions de style, (parce que les modèles sont des trucs de marques hypra-chers....).

Après, si vous êtes toujours en panne d'idées, le bureau des réclamations est ouvert.

(oui, j'avais déjà utilisé certaines de ces photos dans une note antérieure spéciale tenue de mariage, mais j'aime beaucoup ces styles)

775671923.jpg
122129979.jpg
3-tara-jarmon-famille-mariage-27208.jpg
00180m.jpg
00200m.jpg
00300m.jpg

 

 

 

21:30 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : mariage, tenue, vêtements | |  Facebook | |  Imprimer | |