Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2008

Note artistique et énervée

La partie artistique

Ma dernière acquisition

Vase.jpg

Oui, c'est un vase artistique acquis à prix modique chez Maisons du Monde.

 

En bois, on ne peut absolument rien mettre dedans, ni eau, ni fleurs.... Du coup c'est totalement inutile, donc RIGOUREUSEMENT INDISPENSABLE...

La partie énervée

Hier j'ai récupéré  mon fils aîné après 3 mois d'exil pour études (soit disant) à Varsovie.

Après 2 minutes de joie à l'idée de le revoir et de le serrer dans mes bras en lui disant qu'il m'a manqué, l'horizon s'est brutalement obscurci vers l'heure du déjeuner quand, m'apprétant à aller déguster une pizza avec mes chères collègues, l'engin m'appelle de l'aéroport en panique.

"Je suis en excédent de poids (de bagages) ", "ils ne veulent pas que je monte dans l'avion, je n'ai plus assez d'argent pour payer et l'embarquement ferme dans 20 minutes".

J'ai réprimé l'envie de lui dire 1. "démerdes-toi" 2. "fais un régime". En bonne mère conscienscieuse, j'essaye donc de trouver une solution en 1. proposant de donner mon numéro de carte bleue pour régler 2. Engueulant le clampin Varsovien chargé de l'enregistrement en anglais au téléphone. D'habitude mes séances d'engueulade sont relativement efficaces mais là, face à la terreur des balkans réincarnée en employé d'aéroport, rien à faire... Pas de numéro de carte bleue qui tienne, ni de solution proposée.

Je dis donc à mon fils (qui a un rendez-vous important à Paris pour un stage demain, je le rappelle, d'où l'urgence pour lui de revenir) "Largues tes caleçons, tant pis, et monte dans cet avion". Ce qu'il a fait, laissant une partie de son linge de corps à l'Emmaus Polonais qui n'en demandait pas tant..

Sur ces entrefaites, j'appelle mes parents qui doivent aller récupérer l'héritier à Roissy pour les informer des évènements et je tombe en plein marasme .  Mon père s'était mis à pisser le sang par le nez sans aucune raison. La panique du truc + l'angoisse d'être en retard à l'arrivée du chérichéri : je ne vous dis pas l'ambiance : on se serait cru aux urgences un jour d'épidémie massive de peste bubonique...

Une fois l'hémorragie stoppée, et les ancêtres lancés sur la route, nouveau rappel paniqué de leur part : il ne trouvaient pas le terminal d'arrivée de l'avion. J'ai du donc interrompre mes activités professionnelles pour faire un radioguidage avec l'aide d'internet et du site Air France..

Tout va bien, je vais bien..

J'avais l'impression d'être dans un PC de gestion de crise à coordonner les secours pour une équipe d'archéologues coincée dans une caverne par la crue subite d'une rivière souterraine. Et ma tension artérielle était montée à 20,5.

Une fois rentrée après mon cours de Salsa (faut pas déconner, retour du fils prodigue ou pas, je vais à la Salsa) et détendue par 1.30 heure d'effort physique, je pensais avoir une conversation amicale et sereine avec mon héritier.

Or,  non, j'ai eu envie de le coller immédiatement au mur pour cause de :

on mange quoi ? T'as pas 20 euros ? Mon portable marche plus. Qui a touché à mes affaires ? T'as pas 20 euros ? Tu me donnes le téléphone, faut que j'appelle. Passes-moi l'ordi. J'ai besoin de 20 euros. J'ai faim, là. C'est mon frère qui a pris mon pull ? Mince la bouteille de vodka a explosé dans ma valise. Je peux avoir le téléphone, j'ai un appel à passer, là. Tiens je prends le pull de mon frère. Tu me les donnes mes 20 euros ? Je sors. Ah bon faut rester à la maison pour le réveillon ? Non je ne sais pas à quelle heure je rentre. La vodka, ça part au lavage ? Oui, ok, je vais la ranger ma valise en travers de l'entrée ! Mes cheveux, ça va ? Bon faut vraiment que j'y aille, là, tu me les donnes les 20 euros ?

Parents de jeunes enfants, ne dites pas que je ne vous ai pas prévenus... Futurs parents qui alliez commettre l'irréparable, arrêtez-vous immédiatement...  Sinon voilà ce qui vous attend.

Et au fait, pour ceux qui festoient ce soir... Bon festoyage..

Et pour ceux qui ne festoient pas, on pense à vous !!!

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : vase, voyage, varsovie, avion, aéroport | |  Facebook | |  Imprimer | |