Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2013

Et Hanuman m'a souri

Préambule (pas justification)

J'ai relativement hésité à sortir un récit et des photos idylliques d'un séjour qui n'est pas forcément à la portée de tous en ces temps moroses et gris économiquement et météorologiquement parlant.

Préambule 2 

Finalement je me suis dit que ce séjour je l'avais gagné à la sueur de mes neurones, que je n'ai personnellement aucun problème avec les gens qui gagnent bien, voire très bien, leur vie et qui en profitent. Tant mieux pour eux. Tant mieux pour moi, donc.  Autant faire profiter les amateurs de voyages et de cartes postales à qui ce billet pourrait servir pour organiser leur propre périple.

Donc...

J'ai eu un gros besoin de déconnexion et de décompression il y a quelques semaines. Et surtout de beau temps, de calme et de relaxation pour recharger les batteries.

L'Europe du Sud ? Pas certaine d'avoir un grand soleil. L'Afrique du Nord ? Bof. Les USA ? J'ai trainé sur mon passeport et donc je suis disqualifiée. L'Asie ou l'Amérique du Sud ? Je préfère y aller pour découvrir que pour me reposer. J'ai donc pensé à l'Ile Maurice où j'ai eu la chance d'aller déjà par deux fois.

C'est la quasi-assurance d'avoir un peu de chaleur et un hôtel au service impeccable.

Et en s'y prenant en last minute, compte tenu du fait que c'est la basse saison sur place (début de l'hiver austral) on peut y trouver des promotions qui rendent un séjour haut de gamme accessible. 

Après avoir checké les formalités en cours et m'être assurée que mon passeport en bout de course me permettrait de franchir les douanes, ce qui est le cas (pour information avant il fallait que le passeport soit valable 6 mois après le retour, depuis décembre 2012, il suffit que le passeport soit valide après ta date de retour), je me suis mis en quête d'un hôtel.

J'ai failli cliquer sur "commander" à plusieurs reprises mais il y avait toujours quelque chose qui me retenait. L'environnement, une fermeture imminente pour travaux (pas bon signe), des avis défavorables sur des forums de voyageurs, des dates qui ne collaient pas, un budget encore un peu excessif,  un package avec vol non direct entre autres.

Oui, luxe supplémentaire pour un séjour d'une semaine loin, avec un vol de 11 heures minimum, je préfère mettre un peu plus cher dans un vol direct qu'avoir 4 ou 5 heures supplémentaires à tourner dans une escale.

Donc à ce stade, pas de coup de coeur. C'est là qu'intervient le bon côté des réseaux sociaux. En partageant ma recherche avec mes semblables, quelqu'un m'a dit "regarde cet hôtel, tu ne voudras plus aller ailleurs".

Je l'ai maudite dans un premier temps, je remercie Delfée particulièrement aujourd'hui.

Effectivement, dès que j'ai vu les photos du Sofitel SoMauritius, ma seule idée a été de trouver le meilleur moyen d'y aller.

Je te conseille au passage Directours qui m'a permis de réaliser ce projet au meilleur tarif. Tu peux vraiment créer avec eux un séjour personnalisé selon tes souhaits. Suivi, accompagnement et professionalisme à la clé. Impeccable. J'étais déjà passée par eux pour un auto tour en Floride en 2008. 

Je n'ai pas le plus petit regret non plus d'avoir choisi le SoMauritius. Cet hôtel est un bonheur de tous les instants.

Attention, si tu recherches un séjour Ibiza staïle avec animations, jeux piscine,  musique et danse sur la plage à minuit, l'hôtel n'est pas pour toi.

En revanche si tu recherches calme et tranquillité, tu y trouveras ton petit paradis sur terre. Et je ne peux que te recommander cet hôtel à mon tour.

Et si tu hésites sur le budget, une semaine y vaut bien deux semaines ailleurs et en basse saison, tu trouves des offres accessibles comme je te le disais plus haut.

Seule restriction sur la basse saison, mai, c'est l'entrée dans l'hiver austral. Le temps n'est pas toujours au grand bleu et l'eau est (relativement) plus fraîche que pendant l'été. Très clairement j'ai eu 4 jours de grand beau temps et 4 jours plus mitigés. Mais 27/28 degrés avec des nuages, voire quelques gouttes et un peu de vent, c'était toujours largement mieux que la météo sur Paris.

Je dirais même que pour les non-amateurs de grosses chaleurs et de bains de mer à 24/25 degrés c'est presque idéal.

Pour revenir à l'hôtel lui-même, pas de clinquant, ni d'ostentation, mais du design, du zen, de la pureté partout où tu pose ton regard, le tout dans 14 hectares de verdure.

Un endroit  où le terme "luxe, calme et volupté" s'applique parfaitement.

A noter que la décoration a été faite par Kenzo, dont on retrouve la griffe sur le mobilier, la vaisselle, la décoration et jusque sur les uniformes des membres du personnels habillés de ses célèbres fleurs.

L'hôtel est situé dans le sud de l'Ile encore relativement préservé par rapport au nord et à la côte ouest où les hôtels se succèdent les uns derrière les autres. Il y a quand même 168 hôtels sur ce tout petit bout de caillou ce qui donne proportionnellement un volume hôtelier assez considérable.

Tu es donc tranquille à l'intérieur, comme à l'extérieur. Pas de circulation, pas de centre commercial, pas de foule, une longue plage avec .... rien. Un luxe suprême. Une partie est aménagée avec transats et parasols mais si tu continues un peu tu arrives sur une portion de plage parfaitement déserte où tu peux complètement t'isoler si tu le souhaites vraiment.  Luxe suprême de marcher sur une plage paradisiaque pour toi seul(e).

Le tout le long d'un lagon cristallin bordé par une barrière de corail encore intacte et préservée volontairement par l'hôtel qui a choisi de ne pas proposer de sports mécaniques qui pourraient l'endommager.

Quant au service... que te dire, sinon qu'il est exceptionnel. On te chouchoute du matin au soir. Un majordome attitré répond à tes moindres demandes et au-delà. Sans parler des petites attentions et autres douceurs déposées régulièrement dans ta chambre. L'accueil Mauricien n'est pas une légende et surpasse vraiment tout ce que tu peux connaître palaces occidentaux compris. Un énorme merci donc à tout le personnel de l'hôtel aux petits soins (surtout à mon majordome, Raj) et au Directeur avec qui j'ai eu le plaisir de partager un déjeuner. Au cours duquel il m'a expliqué longuement la vie à Maurice,  le fonctionnement et la démarche de l'hôtel.

L'hôtel n'a pas de "chambres" mais 92 suites, des villas de plage et 2 villas/suites "présidentielles".

J'ai eu la chance de pouvoir visiter une des deux villas présidentielles qui restent malheureusement un rêve inabordable pour un budget moyen, mais qui te font pénétrer dans un autre monde pendant quelques minutes !

Ta suite est quand même suffisamment jolie, spacieuse et confortable pour que tu n'aies aucun regret. Tu disposes d'un petit jardin privatif avec transat et parasol, d'une baignoire extérieure,  d'un dressing vaste et très fonctionnel, d'un salle de bain avec douche italienne et d'une petite cour zen avec douche extérieure et coussin de relaxation. Télé avec chaînes internationales et francophones et wifi partout pour les accros. Machine à café/thé et dosettes. Mention spéciale au lit au confort inégalable. Encore une fois, si tu es en quête d'intimité tu peux complètement t'y isoler sans aucun problème.

A noter aussi en petit bonus que l'hôtel m'a permis de garder ma chambre jusqu'au moment du départ du soir, me permettant de passer une "vraie" dernière journée de vacances, alors que normalement la chambre doit être libérée à la mi-journée. 

Le SoMauritius dispose d'un spa au tarifs raisonnables que j'ai testé (bien sur) pour un massage aryuvédique suprêmement relaxant. Le spa propose toute une gamme de soins de beauté et d'un hammam pour les amateurs.

Tu peux également y trouver un court de tennis, une salle de sport, une cabane de voile avec canoés, bateaux et planches, possibilité de ski nautique dans un hôtel voisin, et bien sur une superbe piscine en harmonie avec le reste de l'établissement.

Et pour les parents, un club enfant qui prend les petits en charge à partir de 4 ans. 

Ainsi qu'une animation light et quelques soirées à thèmes.

La table est créative et mélange cuisine locale et cuisine internationale. Carte légère plutôt "nouvelle cuisine" mais qui ne te laisse jamais sur ta faim. Astuce : en demi-pension, je mangeais copieusement le matin, le buffet offrant toutes sortes de possibilités sucrées et salées, sautait le repas de midi et allait manger tôt le soir. C'était parfaitement suffisant (j'avoue que j'ai chipé quelques trucs au buffet du matin pour faire un petit snack de mi-journée) 

J'ai juste interrompu mon programme de paresse intégrale par un circuit avec un chauffeur de taxi organisé par la baguette magique du majordome et qui m'a permis de voir quelques jolis points de vue sur le site de l'Ile : Gris-Gris, les chutes de Rochester, une plantation de thé et surtout revoir Grand Bassin, lac mystique Hindouiste de l'Ile Maurice. 

Pour la petite histoire les indiens constituent la 2ème ou 3ème communauté de l'Ile et la légende locale veut que le Gange ressorte dans ce lac, d'où un culte important autour de ce site avec temple et statues. 

C'est là que j'ai compris que ce séjour qui avait commencé sous un oracle favorable

DSC00438.jpg

(la suite 124.... Hasard ou coïncidence ?)

Serait de toutes manières béni par les dieux. Parce qu'Hanuman, le dieu-singe m'a souri ...

DSC00413.jpg

Que veux-tu de plus ?

(explication : au moment où je visitais Grand Bassin une troupe de singe capucins pas farouches avait décidé de venir chercher son repas parmi les offrandes laissées par les fidèles. Le mâle dominant, vu sa taille se reposait tranquillement et s'est laissé prendre en photo comme une star et avec le sourire).

Ah si, tu voudrais voir quelques photos je pense.

J'en poste quelques-unes par catégorie ici pour te donner envie.

Si tu veux en voir plus (je me suis un peu lâchée, j'ai fait 300 photos), je mets des liens vers des albums ouverts, il te suffit de surfer... (au passage surfer ne veut pas forcément dire piquer, on est bien d'accord)

La chambre 

DSC00097.jpg

DSC00098.jpg

DSC00102.jpg

DSC00100.jpg

DSC00103.jpg

 

Le reste est ici 

 

L'hôtel

Le restaurant principal 

DSC00133.jpg

DSC00165.jpg

DSC00131.jpg

DSC00212.jpg

L'accueil

DSC00461.jpg

 

DSC00172.jpg

 

DSC00464.jpg

La Piscine

 

DSC00255.jpg

 

DSC00258.jpg

Le bar

DSC00483.jpg

DSC00482.jpg


Le restaurant de plage

DSC00469.jpg

 

DSC00468.jpg

Les petits coins tranquilles

 

DSC00115.jpg

 

DSC00449.jpg

 

Le reste est ici 

La villa de rêve

DSC00176.jpg

 

DSC00178.jpg

 

DSC00191.jpg

Le reste est ici 

 

La Plage

DSC00200.jpg

DSC00263.jpg

DSC00203.jpg

DSC00205.jpg

DSC00274.jpg

Le reste est ici 

Le Spa

DSC00208.jpg

 

Le reste est ici 

La décoration

DSC00216.jpg

Le reste est ici

La table

 

 

DSC00470.jpg

DSC00457.jpg

DSC00309.jpg

(mon plat favori, non pas de simples carottes rapées mais de la papaye verte rapée citronnelle/gingembre, une tuerie)

Le reste est ici 

Les petits plus

DSC00434.jpg

 

DSC00441.jpg

 

Le reste est ici 

La ballade

DSC00316.jpg

Habitation Mauricienne du 19ème siècle

DSC00319.jpg

Ceci est votre thé du matin (ou presque)

DSC00343.jpg

 

DSC00359.jpg

DSC00361.jpg

DSC00363.jpg

DSC00364.jpg

DSC00371.jpg

DSC00391.jpg

DSC00387.jpg

Grand bassin ses temples et ses dieux, dont Hanuman

DSC00403.jpg

Et ses avatars

Le reste est ici

DSC00223.jpg

(dis le chapeau, on repart bientôt ?)

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : voyage, ile maurice, sofitel, directours, somauritius, vacances | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/01/2013

La nostalgie de San Francisco - la suite du retour de la revanche

Suite de les photos qu'elles me font pleurer le soir quand je les regarde.

Je m'en fiche, c'est vous qui allez pleurer quand je vous ferai coucou du haut du Golden Gate.

(faudrait pas trop que je flambe, si jamais je n'y retourne pas, je vais être ridicule)

Enfin bref...

IMAG0920.JPG

IMAG0919.JPG

IMAG0905.JPG

IMAG0869.JPG

IMAG0882.JPG

IMAG0885.JPG

voyage,san francisco

IMAG0894.JPG

 

IMAG0895.JPG

IMAG0898.JPG

IMAG0903.JPG

IMAG0904.JPG

IMAG0921.JPG

IMAG0918.JPG

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage, san francisco | |  Facebook | |  Imprimer | |

15/01/2013

La nostalgie de San Francisco

Le meuri est un gars formidable.

C'est la personne la plus organisée de l'univers of the world.

La preuve il m'a récupéré de je ne sais quel ex-ordinateur mes photos de San Francisco prises lors de mon voyage sur place en 2006.

Presque 7 ans.

Tous les ans je me suis dit "j'y retourne", tous les ans il y a toujours eu autre chose à faire.

Ou un budget vacances réduit SOUS PRETEXTE QU'IL FAUT FINANCER les études des enfants.

QUI mais QUI a décrété qu'il fallait financer les études de sa progéniture d'ABORD ?

Je veux un nom. Il va passer un sale quart d'heure.

J'en pleurerais de regarder ces photos, tiens pas trop moches pour une fois. 

Et puis non, au lieu de pleurer, je me dis que c'est trop bête. Je vais y repartir.

Quitte à cramer mon PEL, à convoyer de la drogue, à visser des boulons en usine, ou a faire des strip-teases dans une boite louche.

(ceci dit vu mon âge je ne suis pas certaine d'être payée très cher pour cette dernière prestation, ou alors on me rémunèrera plutôt pour que j'arrête)

A ma prochaine rentrée de sous, je prends un billet direct et je me loue une maison bleue accrochée à colline.

Très égoïstement, tant pis pour les autres.

J'ai trop envie de revoir .... CA

IMAG0838.JPG

IMAG0840.JPG

 

IMAG0847.JPG

IMAG0848.JPG

IMAG0856.JPG

IMAG0862.JPG

 

IMAG0867.JPG

IMAG0870.JPG

IMAG0873.JPG

IMAG0874.JPG

IMAG0866.JPG

IMAG0875.JPG

IMAG0881.JPG

IMAG0879.JPG

 

san francisco,voyage,usa

san francisco,voyage,usa

san francisco,voyage,usa

san francisco,voyage,usa

 

san francisco,voyage,usa

san francisco,voyage,usa

san francisco,voyage,usa

NB : étant donné que la plateforme et/ou la connexion buggaient abondamment hier soir, les photos mettaient énormément de temps à se charger. Je ferai donc une deuxième partie demain...

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : san francisco, voyage, usa | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/05/2012

Out of Africa

Le Sénégal me manquera

Montages.jpg

Il est assez peu probable que j'y retourne.

Peu importe, il est quelque part gravé dans ma tête.

Et visiter une école en Afrique, ça modifie ta façon de voir les choses, définitivement.

P1180016.JPG

Ce sont finalement ceux qui ont le moins qui t'apportent le plus.

Le reste n'est que littérature.

P1180823.JPG

 

Les photos du montage sont de moi, les deux dernières de Dom

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sénégal, voyage | |  Facebook | |  Imprimer | |

02/02/2012

Partir, revenir, ... Peut-être

J'ai des fourmillements de fourmis.

Trop longtemps que je n'ai pas été voir ailleurs si j'y étais.

Malheureusement cette année la quasi-totalité de mes finances ont été siphonnées par les études extravagantes de deux extensions majeures, vaccinées, videuses de frigos et pénibles. Ou absentes. Ou les deux à la fois.

Qu'un homme ait réussi à me persuader deux fois de suite de porter des êtres qui m'ont ruiné le physique, le mental et donc maintenant le portefeuille est incompréhensible.

Je devais être droguée, je ne me l'explique pas autrement. 

Privée d'escapades depuis plusieurs longs mois, je dépéris.

Le voyage, l'ailleurs me retrouver lost in translation devient indispensable à ma vie.

Pendant des années je n'ai fréquenté que les hôtels et les sentiers bien droits, organisés, repérés, encacrés. 

Mais, corollaire des chemins un peu moins balisés qui m'attirent plus aujourd'hui, plus j'avance, plus je me laisserais tenter par des voyages moins conformistes.

Prendre un sac et débarquer dans un aéroport où l'on parle une langue inconnue sans savoir vraiment où je vais me fais moins peur.

Pas "plus peur", "moins peur". L'idée me tente de plus en plus en tous cas.

Curieusement je déteste les déplacements. Le voyage en lui-même me stresse. Je déteste la promiscuité, le bruits, le confinement, les cris des gosses, l'attente, les retards, les formalités.

Mais une fois sur place, j'oublie tout.

C'est pourquoi, dès que j'aurais touché une petite prime qui tombera sur mois comme la bruine sur le Sahara en avril, je vais envisager de filer..

 

Au Cambodge, non en Inde, non en Nouvelle-Zélande, non en Namibie, non à San-Francisco, non en...


A la première destination qui voudra bien de moi pour un prix attractif.

Ailleurs. 

Pour mieux revenir dans mon home sweet home et apprécier cet ilôt de stabilité. Jusqu'au prochain rêve d'ailleurs, au prochain sac, au prochain pays. 

Le monde sera mon jardin et ma cour de récréation.

Du moins j'espère.

paintel.jpg

Revoir San Francisco.... Encore une fois..

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : voyage, san francisco | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/05/2011

Les bloggeuses sont de retour.....

 

 

 

220214_10150180572022535_609167534_6859119_867147_o.jpg

 

Et elles ont vachement les crocs....

Mouhahahahahahahhha : j'aime me glousser de mes contemporains.

 

A propos d'avoir les crocs, je vous rappelle que vous avez 3 très jolis petits concours qui vous attendent jusqu'à jeudi

Un bon d'achat Spartoo

Des tablettes de chocolat Côte d'Or

Des crèmes Shiseido

A gagner ici même parce que ma générositude est intensive

 

 

Au fait, pour vous faire baver un peu : les hyènes on les a vues en vrai il y a quelques jours et contrairement à ce que Disney veut nous faire croire ce sont de très belles bêtes, la preuve

 

La photo est de Dom

 

 

12:10 Publié dans Concours, Voyage | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : voyage, sénégal, concours, hyènes | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/05/2011

Restez tunés

 

Pour les quelques martiens qui l'ignoreraient encore, je suis partie hier pour des contrées exotiques et sub-sahariennes.

A l'heure où vous lirez ces lignes, je serai arrivée sur place (normalement, si Al Qaida n'a pas détourné l'avion) après avoir engueulé une hôtesse de l'air parce qu'elle ne m'apporte pas mon rafraîchissement assez rapidement.


Ou enfermé le bébé qui me hurlait dans les oreilles dans la soute à bagages. Car quelque soit l'avion que je prends, même hors période scolaire, et même s'il n'y a qu'un mioche dans tout l'avion, c'est pour moi.

C'est une punition karmique pour me punir de ne pas apprécier la compagnie des nains de moins de 10 ans.

Du coup, j'emporte TOUJOURS une paire de bouchons d'oreilles avec moi. Enfin bref...

Je pense faire quelques apparitions surprise sur la toile au gré des circonstances, et du bon vouloir du wifi de mon hôtesse.

En attendant... Je ne vais pas laisser ce blog sans activité... nan nan nan.

 

Vous allez avoir des choses à vous mettre sous les dents, voire à gagner au fil de l'eau. Car ce seront quelques petits concours qui vont agrémenter ces 9 jours d'exil exotique !! Il y en aura pour tous les goûts, de la fasheune, de la beauté et de la gourmandise !!

Bon, pas TOUS les jours, y'a pas marqué La Poste sur mon front non plus...

J'imagine que vos flux RSS vous préviendront en temps et en heure en couinant (CONCOUUUUUUUUURS)

 

En attendant, je vous laisse, je vais enfiler mon boubou, la piscine m'attend. 

 

P1050851.jpg

 

Haïssez-moi, j'adore ça...

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : voyage, au revoir, avion, départ | |  Facebook | |  Imprimer | |