Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2007

DESOLATION...

Bon, je vais être obligée de vous laisser. Devoir familial oblige, on va passer deux jours chez mon beau-père en province... Alors que je pourrais être tranquille, chez moi, à vous parler sur mon blog.

GNIAAAAA...

 

Gros bisous à tous et toutes... 

13:45 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chroniques ; humour | |  Facebook | |  Imprimer | |

LE METRO C'EST MOROSE...

... Mais pas toujours...

 Hier soir, dans la galerie commerciale de Gare du Nord (pour les non-parisiens, c'est là-même où des hordes de banlieusards sanguinaires et cannibales ont fondu sur nos gentils gardiens de a paix afin de le mettre dans des marmites et de les déguster pour leur repas du soir, dixit nos amis de TF1), mon oreille est attirée par des applaudissements. Je m'approche et je découvre une foule en cercle autour d'un SUPER groupe de danseurs de hip-hop en pleine démonstration. Je suis restée devant au moins vingt minutes à applaudir leur performance et leur bonne humeur qui faisait plaisir à voir.

A la fin, moi qui donne rarement, je le confesse,  la pièce aux divers baladins qui parcourent les couloirs et les rames du métro (El condor Pasa à la flûte indienne ou No Women No Cry massacré à la guitare, à huit heures du matin, c'est vraiment pénible) j'ai vraiment regretté de n'avoir qu'un euro en monnaie à leur donner.

Un super spectacle pour un euro, elle est pas belle la vie ???

ca05ac9f445d30fae5b6875bd6611c0f.jpg

 

 

11:20 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Danse ; hip hop ; métro | |  Facebook | |  Imprimer | |

MARTINE & REPONSE AUX COMS

f3e0089f8f59bd5586149d1ed65534f2.jpg

 

 

Merci pour tous vos commentaires sur Martine. Et oui, c'est moi qui les ai fait. Une petite dernière pour la route ?? Allez... et derrière je vous livre mon truc pour que vous aussi vous puissiez vous amuser...

 

  ... Il vous suffit d'aller sur le site

http://martine.logeek.com/index.php 

Et vous aussi, vous pourrez jouer à la Martine... 

 

10:25 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Martine ; réponse au commentaires | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/10/2007

MARTINE...

J'ai trouvé le "truc" pour faire des couvertures de Martine personnalisées...

Si vous êtes sages, je fais passer...

b6a426604d53fb163225e33c45708328.jpg 67d04c4b872b6edf1082d8b7d2c04a9e.jpg9a974087f21fa434376b0bf4b0d796d3.jpg

d8fdb1576b8757ace71d0e353f88e567.jpg

11:05 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : Martine ; humour | |  Facebook | |  Imprimer | |

29/10/2007

REPONSES AUX COMS DES 28 ET 29/10

A Angélita, Marcellus, Chris et Lili : a priori l'histoire du thermomètre est véridique. Au-delà du thermomètre, vous êtes-vous reconnus dans "En 2007" ? Moi oui, pour quelques points...

A Pierrix, Lola. Marcellus et Angélita sur In et Out : les tendances, c'est juste pour rire un peu. Parce que franchement Disneyland branché, au-delà d'une bonne après-midi avec les enfants, il faut vraiment gratter. Marcellus tu as probablement raison, le Nouvel Obs a dû écrire un article sur le fait que cette série était au top de la branchitude il y a quelques jours,... Mais certaines personnes ne sont pas à une contradiction prêt pour être "in the move"...

A Chris sur "Y'a quoi ce soir à la télé" :  la journaliste de CBS s'est apparemment fait jeter pour avoir posé une question d'ordre "personnel" à Nico... Il faudrait visionner le reportage dans son intégralité pour voir comment CBS a traité le "sujet"... A chercher sur Dailymotion ou Youtube...

A Pierrix sur "Star Wars" : aucun problème sur le fait que tu n'y connaisses rien à Star Wars. Chacun ses goûts on n'est pas tous obligés de tout connaître et de tout aimer. C'est ça la diversité !!! 

 

 

 

19:55 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Réponse ; commentaire | |  Facebook | |  Imprimer | |

EN 2007

Tu sais que tu vis en 2007 quand :

1. Par accident, tu tapes ton mot de passe sur le micro-onde. 
2. Ça fait des années que t'as pas joué au solitaire avec des vraies cartes. 
3. T'as une liste de 15 numéros de téléphone pour joindre une famille composée de 3 personnes.
4. T'envoies un mail à ton collègue de bureau juste à côté du tien. 
5. T'as perdu le contact avec tes amis ou ta famille, parce qu'ils n'ont pas d'adresse e-mail.
6. T'arrives chez toi après une longue journée de travail et tu réponds au téléphone comme si tu étais encore au bureau. 
7. Tu fais le zéro sur ton téléphone du domicile pour prendre la ligne.  
8. T'es à ton poste de travail depuis 4 ans mais t'as travaillé pour 3 entreprises différentes.
10. Toutes les pubs télé ont une adresse web en bas de l'écran.
11. Tu paniques si tu sors de chez toi sans portable et tu fais demi-tour pour le prendre. 
12. Tu te lèves le matin et la première chose que tu fais c'est de te connecter à internet avant même de prendre ton café. 
13. Tu inclines ta tête sur le côté pour sourire.  
14. T'es en train de lire ce texte et tu acquiesces et souris. 
15. Encore pire, tu sais déjà à qui tu vas renvoyer ce message. 
16. T'es trop occupé pour t'apercevoir qu'il n'y a pas de numéro 9 dans cette liste. 
 17. A l'instant, tu parcours le message pour vérifier qu'il n'y avait pas de numéro 9 dans la liste. 

Et en prime, un petit conseil : Lorsque ton travail t'ennuie, que tu es au bord de la dépression, que vraiment plus rien ne va comme tu le voudrais au travail.
Alors fais ceci : En sortant du travail arrête-toi à la pharmacie, achète un thermomètre rectal Johnson & Johnson [seulement cette marque là].
Ouvre la boîte du thermomètre rectal et lis les instructions. 

 Tu trouveras cette phrase quelque part :Chaque thermomètre rectal Johnson & Johnson a été testé personnellement à notre usine. 
Alors maintenant ferme les yeux et répète 5 fois à voix haute : Je suis heureux[se] de ne pas travailler au contrôle de la qualité chez Johnson & Johnson 
 

ET MAINTENANT TU RIGOLES.

14:05 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Humour ; 2007 | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/10/2007

Y'A QUOI CE SOIR A LA TELE ? SARKO

Ce soir, les USA vont avoir droit sur CBS a un reportage consacré à notre président dans la célèbre émission d’information 60 minutes. Si l’émission est très attendue, ce n’est pas tant à cause de son sujet, les américains se fichant de la France comme de leur première tétine en règle générale, que pour voir la suite d’une bande annonce très polémique ou notre Nico national est décrit comme très américanophile certes, mais aussi comme très très énervé… On peut le voir notamment mettre fin à l’interview de CBS en raison d’une question déplaisante. Et tout cela après avoir traité d’imbécile son chef de cabinet. L’on murmure qu’il s’agissait d’une question sur sa vie privée… A suivre donc, nos amis journalistes USiens, vont-ils oser commettre un crime de lèse-Sarko ???

Réponse après la diffusion du reportage… Pour vous faire une opinion, la bande annonce…

NB : dans le cas où nos amis journalistes USiens oseraient commettre l’irréparable, je suggère à notre Président de déclarer la guerre directement aux Etats-Unis… Et de mon point de vue je persisterai à penser qu’il ont tout de même plus de “cojones” que certains journalistes français dont je ne citerai pas le nom

18:10 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Sarkozy ; CBS ; 60 minutes | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/10/2007

STAR WARS

3592531a08e6ed0de03f8d85df73f637.jpg

Vous l'aviez probablement oublié, mais Star Wars fête ce mois-ci les 30 ans de sa sortie en France.  Après son lancement  le 25 mai 1977 aux USA,   le le 1er épisode de la saga (Un Nouvel espoir, chapitre IV dans la chronologie) est arrivé le 17 octobre 1977 sur les écrans français et  s'est installé sans mal en tête du box-office. Le space-opéra tenait enfin son film culte.

L'impact et le choc visuel qu'a pu procurer ce film à l'époque à toute une génération d'enfants et d'adolescents a été énorme.  Cette saga spatiale révolutionnaire a définitivement changé l'avis du public sur les films de science-fiction, considérée jusqu'alors comme un genre très mineur, sauf pour quelques accros...

Je me souviens très bien où et quand j'ai  vu ce film : dans une salle parisienne à Odéon pendant les fêtes de fin d'année, signe que l'évènement m'a marquée de façon significative. Sorti de façon confidentielle il avait bénéficié d'un bouche à oreille incroyable et était encore sur les écrans plusieurs mois après son lancement. La folie Star Wars s'est alors répandue comme une trainée de poudre. A titre de comparaison, on peut faire une parallèle avec ce qui se passe autour d'Harry Potter aujourd'hui.

Ce film a changé l'histoire du cinéma à double titre  : par son scénario, sa réalisation, ses effets spéciaux incroyables pour l'époque et qui tiennent encore très bien la route aujourd'hui. Mais également par sa distribution et le merchandising développé par George Lucas qui vont complètement modifier la façon de travailler des studios de cinéma par la suite, et son impact technologique sur les effets spéciaux.

J'ai été contaminée par le virus et suis restée très atteinte. Je l'ai même transmis à un de mes fils qui est devenu accro à son tour. Si j'aime énormément les trois anciens films des années 70-80 (les épisodes numérotés aujourd'hui 4, 5 et 6) que je peux voir et revoir sans me lasser, j'ai nettement moins apprécié les "suites" sorties récemment : les effets spéciaux y sont privilégiés au détriment de l'histoire et des personnages... Question de génération peut-être.

Voici quelques anecdotes sur Star Wars "empruntées" au site l'Internaute, qui rend hommage aux 30 ans de cette saga mythique et à quelques autres documents personnels...

  • A l'origine, Luke Skywalker devait s'appeler Luke Starkiller. Ce nom cultissime a failli être attribué dans le film à une femme, un nain puis un général de 60 ans... Il a finalement échu au héros de la saga. L'Histoire prend parfois de drôles de détours. De même, le personnage d'Han Solo était au départ un extraterrestre à la peau verte.
  • Le design de C3-PO s'appuie sur celui du robot doré de Metropolis. Quant à R2-D2, il est piloté de l'intérieur par un nain nommé Kenny Baker. Avant de s'exprimer à base de chuintements, ce personnage attachant devait parler normalement. Ces deux droïdes sont certainement les plus célèbres du 7e Art
  • Si Star Wars a beaucoup emprunté ici et là, le western est peut-être l'influence la plus évidente. Le personnage de Han Solo, mercenaire macho et prompt à dégainer, n'est pas sans rappeler les mythiques cow-boys du cinéma américain. Avant d'échoir à Harrison Ford, le rôle fut proposé à Kurt Russell, Al Pacino et Christopher Walken. Les autres influences majeures de Lucas ont été les sagas des mythologies grecques, romaines et nordiques, les films japonais de samouraï ainsi que le vieux films de science-fiction ou d'horreur. Lucas a d'ailleurs recruté une des icones du film d'horreur des années 60, Peter Cushing, pour incarner le méchant Moff Tarkin dans le premier volet de la série.
  • Pendant le tournage du premier film, les responsables des studios, très inquiets, inondaient Lucas de notes et de demandes diverses dont , par exemple, le fait de faire porter un pantalon à Chewbacca le Wookie
  • Les Jedi font partie des personnages centraux de la saga ! Mais savez-vous que ce mot vient du japonais "Jidai Geki" qui désigne certaines séries nipponnes se déroulant à l'époque des samouraïs. George Lucas, qui a passé un an au Japon, revendique d'ailleurs l'influence des films de samouraïs (ceux de Kurosawa notamment).
  • Darth contre Dark ou les mystères de la traduction. En anglais les seigneurs Sith ont leur noms précédés de "Darth", un mot inventé par Lucas. Mais en français, ce "Darsss" imprononçable est devenu "Dark"  qui en anglais veut dire sombre ou noir ! "Darth" Vador est ainsi devenu Vador le Noir en passant en VF!
  • Un des seuls collaborateurs de Lucas a avoir travaillé sur les six épisodes de la série est Ben Burt, concepteur de l'univers sonore de Star Wars. Il rejoint l'équipe en 1975 pour mettre au point le "langage" de Chewbacca. qui est une combinaison de grognements d'ours, de rugissements de lion, d'aboiements de chien et de vagissements de morse ! Sauriez-vous deviner comment il a obtenu la fameuse vibration du sabre laser ? En enregistrant le bruit qu'émettait le dos d'une télévision (ancien modèle bien sûr). Et, dans la dernière trilogie, le bruit de la lave de la planète Mustafar où se déroule le duel final entre Annakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi a été créé... en remuant une serviette mouillée dans de la boue. Et oui, les effets spéciaux numériques et sonores ne font pas tout...
  • L'Empire contre-attaque (chronologiquement, 2ème film de la série) s'ouvre sur une extraordinaire bataille sur la planète glacée Hoth. A l'époque, commencer un film avec un tel morceau de bravoure était rarissime. Pour l'anecdote, la démarche des fameux quadripodes robots, utilisé par les forces de l'Empire, a été scrupuleusement calquée sur celle des éléphants
  • Le plus vieux et puissant des chevaliers Jedi fait son apparition dans L'Empire contre-attaque. Petite bestiole aussi étrange que sage, Yoda est en fait une marionnette animée par Franck Oz, le créateur du Muppet Show. Impressionné par sa performance, Lucas s'emploiera à le faire nommer pour l'Oscar du meilleur second rôle. En vain...
  • Si Han Solo termine ce film pétrifié dans la carbonite, c'est en partie à cause d'Harrison Ford. Contrairement au reste du casting, il n'était pas certain de vouloir être du dernier épisode ; le destin de son personnage devait donc rester en suspens. Ford souhaitait même le voir mourir... Evidemment, Lucas refusa catégoriquement.
  • Dans le 3ème volet de la série, le retour du Jedi, nos héros vont croiser d'étranges créatures, sur la planète Endor : les Ewoks. A l'origine, ces êtres primitifs devaient être des Wookies (comme Chewbacca). Beaucoup ont accusé George Lucas d'avoir inventé les Ewoks pour vendre plus de jouets aux enfants
  • Pendant des années, George Lucas refusera de donner une suite à Star Wars, persuadé que la technologie du moment ne lui permettait pas de concrétiser sa vision. C'est en découvrant Jurassic Park et ses effets spéciaux numériques qu'il changera d'avis. La Menace Fantôme (épisode 1) sortira finalement en 1999.
  • Certains produits dérivés issus de Star Wars atteignent aujourd'hui des prix records. On peut ainsi sur commande et si on a les moyens s'offrir des répliques grandeur nature pour plus de 15000 euros... Pour amateurs fortunés uniquement...

 Et pour clôre le sujet le thème musical de Darth Vador, interprété par les désormais célèbres Lego Star Wars

 

18:05 Publié dans Spectacles | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Cinéma ; star wars ; anniversaire | |  Facebook | |  Imprimer | |

MA PLAYLIST - 5 - LES ANNEES 2000

Vous l’attendiez, vous la réclamiez, vous avez donné vos préférences, LA VOILI, LA VOILOU la playlist des années 2000. Les années 2000 sur un plan personnel ont été synonymes de libération. Après une décennie à élever mes deux monstres, ils ont accepté d’être un peu autonomes et leur maman a pu commencer à envisager de faire autre chose que de courir entre la crêche, l’école maternelle, le médecin et les animations enfantines du week-end. Comme voir ses copines, faire la fête et boire un petit coup, voyager un peu ou reprendre des activités artistiques ET extérieures. La libération sur le plan personnel s’est accompagnée d’une libération musiquistique… Enterrée la techno, vive le retour des instruments instrumentaux…. Et des chanteurs. Dans ces toutes dernières années, la musique opère à nouveau sa révolution.



Non pas tellement sur le plan musical en lui-même (on retrouve souvent les bonnes vieilles recettes qui marchent), mais plutôt sur le mode de diffusion. Grâce à notre internet chéri qui commençait à se répandre dans les foyers - en bas débit d’abord - la musique est arrivée directement via et dans l’ordinateur. Vous souvenez-vous du temps pas si lointain ou il fallait de la patience pour télécharger un fichier musical : vous aviez le temps d’aller faire à manger et de revenir, avant que ce soit terminé ! C’était avant l’arrivée du haut débit. Aujourd’hui vous pouvez écouter d’un clic du rock moldo-valaque ou de la salsa esquimaude. Internet a aussi permis à des tas de groupes et de chanteurs de se faire connaître sans aller gratter à la porte de toutes les maisons de disques. Internet a vengé les consommateurs de musique parce qu’il les a laissé imposer - plus ou moins - leur choix, une revanche sur le marketing. Une autre révolution “musicale” est également l’arrivée des émissions de téléréalités censées permettre aux chanteurs de salle de bain de devenir Madonna en 2 mois. Star’Ac, Popstars et Nouvelle Star ont fait les beaux soirs du PAF et permis à des milliers d’anonymes de rêver (et accessoirement à des millions de télespectateurs de se payer de bonnes tranches de rigolades). Internet et la télé-réalité musicale ont donc réalisé la prophétie d’Andy Wahrol : au 21ème siècle tout le monde aura son quart d’heure de célébrité ! Place donc à la musique du 21ème siècle…

  • All Saints : Pure Shores (2000). j’aime bien la pop anglaise, c’est mon pêché mignon. Et elles, elles sont mignonnes. La mélodie est belle, les harmonies vocales jolies, même si les miss n’ont pas des voix énormes.. Et pis, c’est tout…
  • M - Machistador live (2001). Tiens, un fils de… c’est la mode en ce moment. Sauf que Matthieu Chédid a autant, sinon plus de talent que son père, qu’il a créé un univers original, que c’est un très bon musicien, un excellent guitariste et un chanteur à la tessiture très particulière. Et qu’il donne toute sa mesure sur scène, c’est pourquoi j’ai choisi une version live de Machistador, chanson issue de son premier album en 1997.
  • Destiny’s child - Bootylicious (2001). Je voudrais faire ici un petit aparté. Le RnB moderne n’a qu’un lointain rapport avec son ancêtre des années 60-70. Destiné à l’écoute de celles et ceux qui trouvent le rap trop brutal, il se rapproche d’avantage de la variété que des chansons d’Aretha Franklin ou de Marvin Gaye. Et devient au bout d’une dizaine d’années de passage sur le ondes à vrai dire assez barbant, espèce de guimauve chantée par des minettes qui se ressemblent toutes. Mais au début, on y trouvait encore quelques pépites. Et les Destiny’s child avaient une énergie féroce sur scène. A tel point que Bono, lors de leur passage aux MTV awards anglais avait déclaré à l’époque que toutes les prestations scéniques étaient de la merde, mis à part celle des Destiny’s child.
  • The Neptunes - N.E.R.D - Rockstar (2001). J’ai découvert ce titre dans la bande sonore d’un des jeux vidéos de mes fils. Je pensais au départ que c’était un groupe de rock indé. Point du tout. Les Neptunes (à deux) ou les N.E.R.D (à trois) sont les associations de producteurs-musiciens dont le plus connu est Pharrell Williams, qui s’est lancé depuis dans une carrière solo. Bien que très jeunes ils ont produit un nombre considérable de titres hip hop ou non et sont au moins aussi vénérés que Timbaland par les amateurs du genre. Leur plus gros succès en tant que producteurs sera “I’m a slave for U” de Britney Spears… Et oui, ils savent tout faire et dans tous les genres. Ce qui vous sera confirmé si vous écoutez Rockstar qui, pour moi, est assez loin du pur hip hop.
  • Gorillaz - choisi par RV aussi - Clint Eastwood (2001) : je vous avais prévenus Damon Albarn, le petit blondinet de Blur, sosie de Thomas Dutronc au point que Françoise Hardy quand elle l’a rencontré pensait qu’il était un fils caché de Jacques Dutronc, est un grand musicien, voire peut-être, l’avenir nous le dira, un génie. Ce groupe dont il est à l’origine, n’en est en fait pas vraiment un, mais plutôt une réunion de musiciens venus d’horizons divers. Le résultat en a été deux disques extrêmement riches et intéressants. Ce “groupe” donc, dont on ne voit jamais les instrumentistes, est caché derrière des personnages virtuels qui évoluent dans des clips aux graphismes très originaux imaginés par Jamie Hewlett. J’adore tout ce concept. Et j’avais adoré leur premier titre qui - en plus - porte le nom de mon “mâle” favori.
  • Alicia Keys - Fallin’ (2001). Une des chansons sur laquelle les apprenties chanteuses de star ac’ ou de nouvelle star se ridiculisent régulièrement. Car elle est extrêmement difficile à chanter. Et en plus, Alicia Keys la chante en jouant du piano. Ce qui doit lui valoir un respect immédiat. Respect donc à la demoiselle…
  • Missy Elliott - One Minute man (2001). Un des seuls rap de cette liste. Et fait par une femme. Nananère. C’est juste pour faire pendant aux clips des rappers où des tas de bombes en maillots se trémoussent sur des grosses voitures. Missy leur répond : qu’esst’a dans le caleçon mec, parce que moi, je veux pas d’un homme-en-une-minute. Bien fait ! Produit par l’incontournable Timbaland.
  • Macy Gray - Sweet Baby (2001). Avec Erikah Badu. Comme Missy, Macy (pff, le jeu de mot nul) a une sacrée personnalité et une voix hors du commun que l’on reconnaît dès la première seconde. Avec en prime une autre pointure du jazz-soul en invitée sur ce titre : Erikah Badu. Deux bonnes raisons de l’écouter.
  • Johnny Cash - Hurt -(2002) : voilà bien la chanson la plus improbable de l’univers : l’homme en noir de la country, celui que Bono (encore lui) à qualifié de “voix la plus mâle qui existe” chantant une chanson de Nine Inch Nails un groupe rock indé ! Oui mais, Johnny Cash pouvait chanter n’importe quoi. Son talent allait bien au-delà du style qu’il défendait. Il était déjà malade quand il a enregistré cette chanson et ceci lui donne une dimension poignante supplémentaire, s’il en était encore besoin. Ecoutez-là bien, elle vous prendra aux tripes “je me suis fais mal aujourd’hui, pour voir si je pouvais encore ressentir quelque chose…”.
  • Norah Jones - Don’t know why (2002) : comme pour les Nubians, voir un peu plus loin, si vous êtes stressé(e), mettez un disque de Norah Jones, allumez une bougie, ou un feu de bois si vous avez la chance d’avoir une cheminée, enveloppez-vous dans une couverture, caressez un chat, fermez les yeux et laissez-vous aller. C’est mieux qu’une séance chez le psy et ça coute moins cher.
  • Pink - Choisi aussi par Kitty - Don’t let me get me (2002) : Norah Jones et Pink côte à côte, c’est bizarre, non ? Pas tant que ça. Ces demoiselles ont chacune un style bien affirmé et une musicalité particulière. Certes, Pink chante un peu du rock FM assez calibré. Mais elle a une sensibilité et une voix tout à fait intéressante qui la situe dans la filiation d’une Pat Bénatar. On peut rêver pire comme mère spirituelle. Dans cette chanson elle fait sa peste en tapant sur ses ex-copains de lycée, les producteurs de musique et Britney Spears entre autres…
  • Black Eyed Peas - Hey Mama - (2003). Bien sûr, Fergie ressemble à une voiture volée, et elle se donne dix ans de moins que son âge réel. Bien sûr les trois autres membres du groupe se la pètent un peu. So what ? Hey Mama ferait danser le hip hop à une centenaire et d’ailleurs, moi-même je danse dessus au grand désespoir de mes proches qui me trouvent absolument ridicule. Outre l’aspect dansant, les Black Eyed Peas ont collaboré avec pleins de gens intéressants et produisent un funk-hop fusionnel tout à fait délectable (oui, comme les inrockuptibles, moi aussi j’ai le droit de faire des critiques musicales totalement incompréhensibles).
  • Les Nubians - Que le mot soit perle (2003) : voila encore une curiosité. Un duo français composé de deux soeurs qui marche mieux à l’étranger que dans l’hexagone. Elle ont même eu un award pour la chanson “j’veux de la musique” tiré de l’album “one step forward” d’où est également extrait la chanson que j’ai selectionnée. Leur musique jazzy est extrêmement agréable à écouter quand vous avez envie d’une plage de quiétude. Ce sont de très bonnes vocalistes, ce qui ne gâte rien et leur talent est reconnu car elles ont collaboré avec nombre de pointures, dont les Black Eyed Peas.
  • Linkin Park - choisi par Angélita aussi - (2003) - Numb - Ououais - Tchac poum poum - le retour - Ouaouais — avec du rap en cadeau bonux OUAIOUAIS. Ca réveille, mon pt’it gars…
  • White Stripes - Seven Nation Army - (2003) - Tchac poum poum - encore. Qu’est-ce que ça fait du bien. Alors eux, dans le genre binaire, on ne peut pas mieux faire. Une batterie, une guitare et ni vu, ni connu j’tembrouille… C’est ce que vous croyez. Car en fait, les White Stripes sont infiniment plus sophistiqués et intellectuels qu’ils veulent bien le laisser croire. Par leur style d’abord, le fait de s’habiller uniquement en rouge, noir et blanc, un parti-pris graphique bien établi. Leur constantes références à l’art contemporain : leur deuxième album De stijl est le nom d’un mouvement artistique néerlandais. Leur collaborations avec des artistes pointus comme Jim Jarmusch, etc… Pour en revenir à Seven Nation Army, le gimmick de cette chanson est en passe de détroner “I will survive” chez les supporters et les amateurs de soirées arrosées… Donc de devenir un classique. Ecoutez leur dernier album - Icky Thump - un peu difficile d’accès mais leur plus abouti, selon les spécialistes (restons modeste, je ne parle pas de moi..).
  • Coldplay - Yellow - (2003). Extrait de leur premier album. RV avait choisi Trouble, mais je reste sur cette chanson absolument adorable, tout simplement parce que je connais mal Trouble. Chris Martin, le chanteur-compositeur de Coldplay a autant de charisme qu’une moule marinière mais c’est un grand héritier de la tradition pop anglaise. Et il cisèle des petites mélodies imparables. Sur scène en revanche, il paraît qu’il faut mieux éviter, on s’embêterait ferme, selon une source bien informée…
  • Outkast - Hey Ya - (2004). Ce duo a inventé un genre à lui tout seul : le hip hop alternatif. Ecoutez leur dernier album Idlewid. Ce n’est pas toujours très facile d’accès, mais il y a vraiment des expérimentations musicales très intéressantes. A contrario, Hey Ya extrait d’un album antérieur; fait partie de leurs chansons plus accessibles avec une mélodie joviale qui vous met immédiatement de bonne humeur le matin. Le clip est très drôle et assez délirant. Les deux musiciens du groupe André 3000 et Big Boi Patton le sont également dans leur genre.
  • Amadou et Mariam - Un dimanche à Bamako (2004). Vive la world musique, vive la musique Africaine qui ferait danser même avec une jambe dans le plâtre… Ce couple malien sont de véritables icones chez eux et existaient bien avant cet album produit par Manu Chao. J’aime bien le mélange de mélodies et d’instruments traditionnels dogons avec d’autres instruments plus occidentaux et une production moderne : “le dimanche à Bamako, c’est le jour des mariages… ” Et hop, vous êtes au Mali en train de vous trémousser.
  • Franz Ferdinand - Take me out (2004). Et hop, le retour du fils de la revanche de la pop anglaise, où plutôt écossaise, dans ce qu’elle a de mieux. Selon leur chanteur, au départ, ils voulaient faire de la musique pour faire danser. Hmm. Ce n’est pas tout à fait facile sur leurs chansons. En revanche, vous pouvez sans problème taper dans les mains ou sauter sur vos pieds.
  • Fall Out Boys - Dance Dance (2005) : j’ai vu le clip de cette chanson totalement par hasard, dans une chambre d’hôtel en République Dominicaine. A une époque où F.O.B. n’étaient pas encore connus en France. En rentrant J’ai immédiatement cherché à me procurer cette chanson, qui n’est pas de la dance, comme son nom l’indique mais un bon gros rock des familles bien sautillant. Ce groupe originaire de Chicago est copieusement fêlé, surtout dans ses prestations scéniques et ne se prend pas encore au sérieux. J’adore.
  • Bloc Party - Banquet (2005) : Bloc party est un groupe qui revendique des influences musicales assez diversifiées et cela s’entend. Bien qu’à priori plutôt rock indé, mais avec un beat assez funky, ce disque inclassable a eu un succès immédiat et mérité et a servi de bande sonore à quelques publicités et jeux vidéos. Comme quoi les mélanges, ça a du bon n’en déplaise à quelques puristes…
  • Shakira - choisi par Kitty aussi- La Tortura (2005). Oui, voilà, on aime. Que ceux qui sont contre y trouve quelque chose à redire, je les attends de pied ferme. C’est de la soupe : non. C’est une chanteuse pour minets : non. Shakira a une grande voix. Sur scène, elle déchire, (oui, même ses pantalons n’y résistent pas). Et si vous comprenez un peu l’espagnol, vous comprenez pourquoi cette chanson est épidermique dans tous les sens du terme…
  • Justin Timberlake : SexyBack (2006). Choisi aussi par RV. J’avais déjà beaucoup écouté le premier album du monsieur. Echappé d’un boys band absolument inintéressant, NSync, JT a réussi à changer son image et s’imposer dans l’univers du RnB avec beaucoup de classe et en s’entourant de pointures, dont “the” Timbaland. Certes, c’est plutôt assez commercial, un peu dénué d’âme par moment, et il n’a pas une voix extraordinaire. Mais tout ça est diablement efficace. Ce jeune homme qui est sur scène depuis qu’il a dix ans a énormément de métier.
  • Scissor Sisters : I don’t feel like dancin (2006). Je pense que ce groupe ouvertement gay (du moins pour la majorité de ses membres) est la version moderne des village people. Et c’est très bien. Leur musique guillerette n’est pas révolutionnaire, mais au moins ils assurent le spectacle. Dans I don’t feel like dancin’, le chanteur part dans les aïgus d’une façon qui rappelle les meilleures années des Bee Gees et vous donne, justement, envie de danser, là maintenant, tout de suite.
  • Amy Winehouse : Rehab (2007). La voilà la belle. Elle a un look, elle a un style, elle a une voix. Elle chante comme si sa vie en dépendait à l’égal des grandes chanteuses soul des années soixante, à qui elle a par ailleurs piqué la choucroute capillaire. Elle fait ce qu’elle veut et elle vous emm… Une vraie star. J’espère juste qu’elle ne va pas se noyer dans l’alcool et la droque.
Et aussi Kasabian, The Killers, Air, Muse, Anthony and the Johnsons, Mademoiselle K, No Doubt, Black Rebel Motorcycle Club, The Chemical Brothers, Keane, Travis…. Pour clôturer cette note ouverte sur le futur (j’espère que bientôt je pourrais finir 2007 et mettre quelques titres pour 2008), je voudrais lister quelques intemporels ou hors catégorie que j’apprécie également. J’espère que ces noms vous évoqueront de bons souvenir : Mozart, Beethoven, Gershwin, Cole Porter, Glen Miller, Edith Piaf, Ella Fitzgerald, Frank Sinatra, Peggy Lee, Bessie Smith, Billie Holiday, Bobby Lapointe, La Callas, Elvis avant son service militaire, Chuck Berry, Jerry Lee Lewis, Little Richard, Barbra Streisand. En fond sonore : Clint Eastwood par Gorillaz En fond “visuel” : la belle Amy avec Rehab

17:25 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Musique ; années 2000 | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/10/2007

IN & OUT - 3

Ils ont recommencé !! Les journalistes du Nouvel’ Obs’ continuent à nous livrer leurs jugements définitifs sur ce qu’il faut ou il ne faut pas voir, porter, ou faire !!! Du coup, je peux me livrer à une de mes activités favorites : les commentaires sur les in & out ! Voici la sélection de la semaine :

IN : Le graffiti Les graffeurs mythiques des années 80 frôlent la quarantaine. Les galeries les exposent. Et Christian Louboutin graffe une pochette en python. Ca s’appelle un signe des temps. Bien évidemment, allez expliquer à Mamadou qui nettoie les banquettes des trains de banlieues toutes les nuits qu’il efface des chefs-d’oeuvre ! Ceci dit, je l’admets, certains graffitis peuvent être très artistiques. En tous cas, faire des expositions de graph’s, ça c’est de la récupération, Madame…

IN : Disneyland 15 ans après sa naissance, le parc est récupéré par les branchés. A Paris, le magasin Colette vend un passeport annuel, un calendrier signé des graphistes Caperino & Peperone et un kit du visiteur. J’ai dû me perdre quelque part en route… Disneyland branché ??? Et en quel honneur… Les Allemands en short peut-être ? Ou la robe de blanche-neige qui aurait été portée par Kate Moss, David Lachapelle qui aurait réalisé un reportage en couleurs surexposées sur le château de la Belle au Bois Dormant, Mickey qui aurait fait son coming-out ? Si quelqu’un pouvait me donner une indication, merci de laisser l’explication sur ce blog…

OUT : le jean slim Il est temps de s’en extraire…

Oui, si vous pouvez… Parce qu’une fois enfilé avec l’aide de trois copines, pour en sortir c’est une autre paire de manches, si j’ose dire… Ceci dit ce n’est pas fondamentalement une mauvaise nouvelle. Un pantalon qui vous donne l’allure d’un cow-boy descendant de cheval pour la première fois depuis 3 mois,  ne mérite que de partir à la poubelle…

OUT : Desperate Housewives La mère au foyer qui déprime est out ! Les nouvelles séries mettent en scène des modeuses à la ramasse. Nuance.

ARRETEZ IMMEDIATEMENT de regarder cette série, sous peine d’être ringardisés dans les 10 secondes qui viennent, c’est le Nouvel’Obs’ qui le dit. Vous allez devenir un total looser, vos amis vont vous tourner le dos, votre patron va vous licencier, votre conjoint va vous quitter, vos enfants vont se détourner de vous et vous finirez sous les ponts. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas avertis !

23:55 Publié dans Tendances | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Tendances ; in and out ; humour | |  Facebook | |  Imprimer | |