Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2008

REPONSES AUX COMS ET COUCOU 2

Ibid, Jazyss, coucooooou y los otros tambien ... je bois ma prochaine pinacolada a votre sante....

Miss Brownie merci et bienvenue sur ce blog.

On s ecrit dimanche hasta la vista babies....

 

19:45 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/01/2008

UN PETIT COUCOU

eh oui, on ne peut plus se depayser nulle part, Meme sous les tropiques on trouve des webcentre avec claviers QWERTY ce qui contrarie enormement ma logique typo !

Je vous ecrirais donc plus longuement au retour, sur ma paresse et mes lectures.

Bisous bisous,,,,

 

14:45 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/01/2008

DERNIERES REPONSES AUX COMS AVANT LE DEPART

Ma valise dans une main et l'autre sur le clavier, je voulais vous faire un ch'ti coucou avant de partir.

Angélita : oui, elle est bien cette petite robe, n'est-ce pas. Je la porterais volontiers avec un pantalon fluide blanc et soit des socques a talons de bois, soit des jolis escarpins bleus à talons aiguilles. Jean-Paul, si tu me lis, je te lance à nouveau un appel. Je te jure que ta robe, je l'entretiendrais soigneusement jusqu'à mes vieux jours...

Gilles : dis-donc, ton neveu à le même tatoueur que DD, mazette, c'est la classe internationale... La fille à côté de moi dans le métro elle se faisait un tel film parce qu'elle avait parlé 2 minutes à DD que c'était à se rouler par terre.  On aurait pu écrire un scénario rien qu'avec son appel téléphonique. Quant à ta remarque sur Marc Lévy... Allez, je me lance, je vais encore me faire des amis. Marc Levy est un escroc et pas un auteur. Son écriture chichito-marketingo-guimauve est à pleurer. Je préfère encore lire du Barbara Cartland. Oui, je sais, il a vendu watmilliions de livres et qui suis-je pour critiquer. Mais comme disait ma mère, ce n'est pas parce que mille imbéciles disent une connerie qu'il faut faire la même chose. Et je vous donne un argument de plus pour me taper dessus, je n'ai lu de lui qu'une moitié de "si c'était vrai", après le bouquin m'est tombé des mains et je l'ai brulé...  Maintenant, allez-y défoulez-vous. M'en fous...

 

 

 

11:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/01/2008

LES COLLECTIONS C'EST FINI

Et j’aurais bien aimé juste chiper cette petite robe là.

Oh, un bout de chiffon, pas grand-chose de chez Jean-Paul Gaultier.

Il n’y aurait pas un gentil mécène qui voudrait me sponsoriser par hasard ??

69131655cf487f433b1a8049564b3947.jpg

23:20 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : JPG | |  Facebook | |  Imprimer | |

ET L'HYPOCRITE D'OR EST DECERNE A...

… A moins que ce ne soit le Melon d’Or… En tous cas, les deux sont decernés haut la main à Fergie, la chanteuse des Black Eyed Peas qui a déclaré, dans une interview se sentir des points commun avec la princesse Diana. “La plupart des célébrités se mettent elles-mêmes sur un piédestal et agissent comme si elles étaient parfaites. Moi, de la même façon que Diana était la princesse du peuple, je pense être la chanteuse du peuple. Je suis beaucoup plus humaine que les autres artistes. Je n’ai pas peur de montrer mes défauts et d’en rire”…

C’est exactement ce que doit penser son chirurgien esthétique…

Fergie, elle est quand même gonflée. Il y a vraiment des gens que rien n’arrête…

23:16 Publié dans People | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Fergie | |  Facebook | |  Imprimer | |

CONVERSATION DE METRO

Aujourd'hui en rentrant dans le métro parisien. Perdue dans mes pensées, je vois à peine une jeune femme qui s'asseoit à mes côtés. Elle tient une conversation sur son portable. Rapidement, je tends l'oreille (j'adore espionner les conversations c'est mon côté commère) et me rends compte qu'elle parle d'une rencontre avec quelqu'un de connu. Au bout de quelques minutes j'arrive à capter qu'il s'agit du fumeux Daniel Darc, ex-chanteur du groupe Taxi Girl (Mannequin derrière la vitrine, cherchez le garçon...) qui se refait une carrière aujourd'hui après deux décennies de plongée dans la drogue et l'alcool. Sur un ton plutôt gnagna (non pas gnangnan), vous savez le ton des jeunes filles en quête de l'âme soeur "(ouoouii, y m'a draguuéée, c'était subliiime.., et.c..") elle explique que non, vraiment , elle hésite à sortir avec lui parce qu'elle a peur de se laisser entraîner dans une histoire difficile et qu'elle n'a pas envie de ça tout de suite, mais qu'elle hésite, mais qu'elle ne sait pas parce que c'est compliqué, quand même il est plus âgé, il est connu, blablabli, blablabla

Je tourne alors la tête et regarde la jeune fille en fleur... Qui ne ressemble pas à grand chose.. Sans vouloir tomber dans les schémas sexistes, chérie, soit un peu réaliste. DANIEL DARC, s'intéresser à toi, alors là c'est le monde à l'envers... Non seulement tu ne ressembles pas à grand chose mais en plus ta conversation n'est pas brillante, brillante. 

Donc 3 explications :

  • Il était bourré
  • Il avait vraiment faim, et pas grand monde à se mettre sous la dent
  • T'es complètement mytho.

 

Oui, je sais, je suis vache. Mais les filles gnagna ça me VENERE GRAVE, surtout après une journée difficile...

Salut à toutes les gnagna...

 

041c5fbadb05f48aa585151e8d8bc4f3.jpg

 

 

20:30 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Humour | |  Facebook | |  Imprimer | |

REPONSES AUX COMS DU 23/01

Merci pour vos nombreux commentaires sur le Défi-mot.

Lili, effectivement, je suis grave.... et j'assume.

Ibid, rien ne t'empêches de participer, voyons...

Et ne fait pas de scène à Misouris sur mon blog.

Misouris, je te rassure c'est une pure fiction... Je ne bloggue pas nue face à l'ordinateur. C'était juste pour faire un trait d'esprit, comme d'habitude...

Bérénice, bienvenue sur ce blog et celui de Elle où tu m'as laissé un com également. Puis-je te mettre dans mes favoris ?

Jazyss : merci je reconnais ta gentillesse et ton indulgence...

J'espère pouvoir avoir la main sur mon ordi ce soir à la maison pour vous faire un coucou digne de ce nom avant de partir...

 

09:28 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/01/2008

LE DEFI MOT...

Puisqu'il doit en être ainsi, qu'il en soit ainsi....

 Les temps étaient moroses, le moral en baisse. Ma carte de crédit  chauffée au rouge refusait désormais de me rendre le plus petit service. Mon teint pâle reflétait le manque de soleil et la fatigue accumulée. L'actualité déroulait les méandres fangeux d'informations de son fleuve d'information stressantes et inutiles : nous étions hélas gouvernés par un nain énervé aimant se rouler dans le stupre avec des ex-mannequins chanteuses au nez refait et à l'ambition dévorante. Les bourses mondiales faisaient une poussée d'eczéma, les golden boys se suiscidaient en masse, John Galliano prenait les femmes pour des lampes, Carlos, symbole de l'insouciance et de la bonne humeur des années 60 venait de mourir (pourquoi je dis ça moi), et un jeune acteur de 28 ans que la vie n'amusait plus avait décidé d'en finir à coup de somnifères.. 

Mon oeil vide refletait le fond de mes pensées obscures. Ma tête penchait inexorablement vers le sol...Mon coeur en peine pleurait des temps légers ou nous gambadions tel Bambi dans les prairies du bonheur...

A ce moment précis, ma très chère Lili me regarde au fond du blog et me dit : "Manu, foin de la déprime, haut les coeurs, je te propose un défi à ta mesure".

Interloquée je lui réponds "qu'oui-je, qu'acoustiqu'ai-je ? Un défi dis-tu ?" Certes, me répondit-elle "Ce jeu diabolique réservé à la plus haute élite intellectuelle se nomme "Le défimot de Walinette, relèves-tu le gant ?"

A ces mots mon coeur meurtri par la déprime et le vent mauvais s'embrasa, mes sens se mirent en alerte, mes cheveux se dressèrent sur mon crane surchauffé. Je déchirais mes vêtements et courut nue dans mon appartement en criant "Amphigourie, Amphigourie" (ben oui quoi, c'est mon cri de guerre...) sous les yeux de mon mari qui, poussant un soupir, demanda à mes fils : "vous savez où sont ses cachets ?" pour me précipiter vers le clavier de mon ordinateur en vue de rédiger ce texte...

Je n'ai réalisé que quelques heures plus tard que je n'avais pas éteint la webcam et que l'ensemble des relations de mes fils m'avaient donc vue nue, rouge echevelée et tapant comme une possédée sur les touches du dit ordinateur.

Walinette, ton défimot a redonné un sens à ma vie.

Et pour un prochain défimot, une suggestion...

Ce texte est une MISE EN ABYMES.... A vous de jouer, Chers lecteurs...

 

09:00 | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : LE DEFIMOT... | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/01/2008

LE DEFI MOT

Très bien, Lili, c'est décidé, je participerai donc au défi-mot...

Je rédigerai ma note dès que possible... J'adore...

Les mots proposés, me plaisent particulièrement. Mes babines en frémissent et mes vibrisses vibrillonnent...

 

18:04 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Le défi-mot | |  Facebook | |  Imprimer | |

REPONSES AUX COMS DU 22/01

Angélita : j'étais certaine que tu ne serais pas d'accord (hi, hi, hi...). Ceci dit les robes de Galliano pour Dior étaient très belles, ce que j'ai volontier admis. C'est juste "l'accessoirisation" de l'ensemble qui était quelque peu... lampesque, comme dirait mon fils.. Et Misouris : c'est vrai que Karl n'est pas Coco, ni John, Monsieur Dior, mais on ne peut pas non plus reproduire les mêmes choses éternellement. C'est bien d'évoluer aussi.

Jazyss : merci beaucoup d'être venue jusque ce blog pour faire tes com's.

Misouris, Mania et Kitty : Johnny Courbet ou Gustave Depp ? A vous de choisir. Une autre bloggeuse, Acgs, m'a également fait remarquer qu'il pourrait s'agit de Vincent Elbaz...

Lili, Mania, Kitty : effectivement, comme Lili je ne rencontre que des gens qui sont anti-Sarko. Mais on choisit souvent ses relations par affinités, n'est-ce-pas ? Je pense qu'il est encore très populaire dans certaines couches de population. Kitty sur Delanöé, il s'agit purement d'une spéculation de ma part, je n'ai aucune preuve tangible de ce que j'avance, sauf que, compte tenu des circonstances, cette hypothèse n'aurait rien de farfelu.

Et Lili pourrais-tu m'expliquer l'histoire du défi-mot de walinette ??

 

 

 

15:10 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Réponses ; commentaires | |  Facebook | |  Imprimer | |